• Accueil
  • > Des logements « low cost », une solution à la crise du logement?

Des logements « low cost », une solution à la crise du logement?

Des logements « low cost », une solution à la crise du logement?

L’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI)  souhaite développer des logements bon marché  quitte à ce qu’ils soient équipés de manière plus sobre.  Les mesures proposées par l’UNPI permettraient, selon elle, de  faire face à l’actuelle pénurie qui touche la France – de 500.000 à un million de logements manquants – selon les estimations de l’organisation, qui espère « faciliter l’accès au logement de tous. » Mais le président de l’organisation, Jean Perrin, l’assure   »low cost » ne signifie pas « logement au rabais ». Il sera « moins cher et d’aussi bonne qualité », a-t-il expliqué jeudi en conférence de presse. Dans ce type de logement, pas de place pour le superflu donc. L’UNPI envisage de recourir à la préfabrication ou à la fabrication en série d’éléments « comme les modules de salle de bain ou de cuisine ». Double bénéfice : certains sites industriels pourraient se reconvertir dans cette production. Le président de l’UNPI suggère ainsi d’utiliser « les usines automobiles qui sont en perte de vitesse » pour produire entre 50 et 100 salles de bains différentes qui arriveraient prêtes sur les chantiers et dont le coût serait divisé par deux (2.000 euros au lieu de 4.000 euros).  Autre proposition : des immeubles sans ascenseur. Les personnes handicapées verraient donc leur accès se limiter aux rez-de-chaussée L’UNPI dénonce ici  la législation sur « l’accessibilité physique » qui a, selon elle, « tué l’accessibilité financière ». « Aujourd’hui, tous les logements doivent être accessibles aux personnes qui ont un handicap moteur. C’est beau, c’est noble et même gentil (…). Mais pourquoi le 100%? S’il en faut 10% ou 20%, qu’on les mette », juge Jean Perrin. De telles mesures permettraient de réduire le prix de la construction à 900 euros le m2 contre 1.400 à 1.700 euros actuellement et entraineraient ainsi des loyers « modiques ». Ces nouveaux logements seraient implantés en priorité dans les « zones tendues » et non pas là où l’offre est déjà abondante. Le président de l’UNPI a confié espérer que ce type d’habitation atteigne le seuil des 5% de logements en France. Selon lui, un projet « bien avancé » existe déjà à Lille. Reconnaissant que ces nouveaux modes d’habitat vont bouleverser la « culture du bâtiment en France », l’organisation de bailleurs privés dénoncent  « la surenchère » des normes environnementales liées à la construction et critique aussi « l’accumulation de contraintes qui finit par interdire la mise sur le marché de logements ». Elle en appelle donc au gouvernement pour concrétiser ces projets et réclame, entre autres,  la réduction de la TVA sur la construction ou la baisse de l’imposition fiscale du bailleur.

 

 

0 Réponses à “Des logements « low cost », une solution à la crise du logement?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol