• Accueil
  • > Budget 2013 : Moscovici confirme que la pression fiscale concernera bien les couches moyennes et les moins favorisées

Budget 2013 : Moscovici confirme que la pression fiscale concernera bien les couches moyennes et les moins favorisées

Budget 2013 : Moscovici confirme que la pression fiscale concernera bien les couches moyennes et les moins favorisées

 

Au cours du grand jury de LCI, Moscovici a bien essayé de tourner autour du pot mais en fait il a implicitement confirmé que les efforts fiscaux seront faits  par les couches moyennes et les couches plus défavorisées. Sur les 10 milliards qui vont peser sur les ménages, 200 à 300 millions seulement sont à attendre de la fameuse taxation à 75% de ceux qui gagnent pus de 1 million d’euros. D’où vient alors le reste ? D’une réforme des barèmes de L’IR mais surtout en fait de divers prélèvements qui pèseront sur tout le monde (exemple taxe sur l’énergie- voir article) et surtout sur la CSG ; les retraités seront privilégiés pour le nouvelles taxes (voir article). En réalité, la taxe symbolique sur les riches est là pour justifier l’effet fiscal de tous et surtout des couches moyennes. On va donc ponctionner de l’ordre de 30 milliards sur l’économie plus les 10 milliards d’économies. Une dizaine de milliards viennent des décisions déjà prises, 10 milliards viendront de l’imposition des grandes entreprises (en théorie car toutes les entreprises seront en faiat touchées) ; 10 milliards viendront des ménages (en particulier la CSG). Moscovici est resté vague sur les modalités mais pourtant orientation est claire ; on élargit l’assiette pour augmenter les ressources. Quel lien avec la croissance ? Là difficile de comprendre le raisonnement de Moscovici. Il reconnaît que la moteur de la croissance, c’est bien la consommation ; il reconnait que cette consommation va être amputée par les nouveaux prélèvements obligatoires mais reste convaincu que la croissance va revenir. .0.8% en 2013 affirme-t-il ! Enfin n’en sait rien ; d’après lui aucun organisme de prévision n’est capable de la dire. Pourquoi se priver alors d’une surestimation de la croissance qui permettra d’afficher un rééquilibrage fictif du budget. Pas très convainquant Moscovici, ni très convaincu surtout quand il annonce que l’Europe sort de la crise !

 

0 Réponses à “Budget 2013 : Moscovici confirme que la pression fiscale concernera bien les couches moyennes et les moins favorisées”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol