• Accueil
  • > Réforme du marché du travail : fin 2012 ? Une illusion

Réforme du marché du travail : fin 2012 ? Une illusion

Réforme du marché du travail : fin 2012 ? Une illusion

 

Hollande a annoncé que la réforme du marché du travail interviendrait d’ici fin 2012. En cause notamment les plans sociaux, la flexibilité, la sécurisation des emplois, le chômage partiel. La discussion doit commencer entre les partenaires sociaux d’ici la fin du mois ; A cette fin Michel sapin a adressé un document aux syndicats et aux organisations professionnelles. Hollande a précisé qu’à défaut d’accord, c’est la loi qui interviendrait. De toute manière, il faudra des lois pour détricoter la réglementation du travail.  C’est, après les emplois d’avenir et les contrats de génération, le troisième temps de la « bataille pour l’emploi » décrétée par le gouvernement. Et assurément le plus ambitieux, le plus complexe et le plus structurant. Michel Sapin, ministre du Travail, a présenté vendredi le document d’orientation de la négociation interprofessionnelle « pour une meilleure sécurisation de l’emploi », qui devrait s’ouvrir dans le courant du mois.  Le programme, très vaste, n’occulte aucun sujet, de l’évolution des contrats de travail à celle des licenciements économiques, en passant par les accords de sauvegarde de l’emploi et l’association des syndicats aux décisions dans l’entreprise .  Respectant à la lettre l’esprit de la méthode Hollande et les conclusions de la conférence sociale de juillet, le gouvernement n’a pas voulu trancher entre flexibilité et sécurité, jugeant ces deux approches complémentaires et non antagonistes. « Entre déréglementation et surréglementation, il y a une voie : celle du dialogue social », insiste le préambule du document d’orientation.  Par souci d’apaisement, le document évite les mots qui fâchent certains - comme « flexibilité » et « compétitivité » -, mais ses acrobaties sémantiques n’altèrent en rien sa quête d’équilibre entre les aspirations des syndicats et celles du patronat. Sur le fond, les consignes gouvernementales tracent ainsi les pistes d’une flexisécurité à la française : plus de souplesse dans la gestion des CDI, mais une lutte accrue contre l’abus de CDD ; des licenciements économiques plus sécurisés, mais des efforts contre les licenciements boursiers, etc.  En létat des positions et compte tenu de extrême complexité de ces dossiers largement liés, on voit mal comment patrons et syndicats pourraient se mettre d’accord. Coté syndicats, les positions sont assez divergentes et entre syndicats et organisations professionnelles les oppositions sont profondes ; Sur de tels sujets une négociation sur un an aurait sans doute été nécessaire (certaines trainent depuis plus de dix ans) ; L’emballement due notamment à la chute de popularité de Hollande n’est pas nécessairement la meilleure méthode.

 

 

0 Réponses à “Réforme du marché du travail : fin 2012 ? Une illusion”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol