• Accueil
  • > Un haut conseil aux finances publiques ! Pour quoi faire ?

Un haut conseil aux finances publiques ! Pour quoi faire ?

Un haut conseil aux finances publiques ! Pour quoi faire ?

 

Encore un machin, un haut conseil aux finances publics au sein de la cour des comtes dont c’est pourtant la mission. Sans doute pour glisser ai sein de ce haut conseil quelques personnalités qui auront pour mission de veiller à arrondir les critiques habituelles de la cour des comptes. Un machin de plus, qui n’apporte rien (sinon quelques postes supplémentaires sans doute de hauts fonctionnaires). François Hollande a donc confié vendredi à la Cour des comptes le rôle de gardienne de l’orthodoxie budgétaire, une réforme qui témoigne de sa volonté de respecter ses engagements européens, même s’ils seront lourds de conséquences dès 2013. Le président français, qui a fait de l’assainissement des comptes d’ici 2017 une priorité de son quinquennat, a annoncé la création d’un Haut conseil aux finances publiques sur lequel la Cour des comptes aura la haute main, complément de la « règle d’or » européenne interdisant les déficits qui doit être adoptée en octobre par le Parlement. « Cette nouvelle institution sera, pour la République, une garantie de crédibilité et de transparence », a promis le chef de l’Etat, qui a par ailleurs réaffirmé sa volonté de ramener les déficits publics à 3% du produit intérieur brut en 2013, malgré la vive détérioration de l’économie. « Le ralentissement économique actuel rend encore plus ardu la réalisation de cet objectif mais encore plus nécessaire la réussite de cet exercice », a-t-il dit lors d’une cérémonie à la Cour des comptes, corps auquel il fut rattaché. Au cœur de la stratégie budgétaire du président, le Haut conseil des finances publiques sera notamment chargé de vérifier les hypothèses de croissance sur lesquelles les budgets sont construits. « Trop de gouvernements se sont souvent par le passé laissé guider par des prévisions exagérément optimistes et le plus souvent démenties », a dit François Hollande, dont le gouvernement doit justement se résoudre à baisser ses prévisions de croissance pour 2013. La prévision actuelle de 1,2% est deux fois plus optimiste que les consensus d’économistes qui tablent eux sur une croissance proche de 0,5% ou 0,6%. Déjà marqué du sceau des difficultés budgétaires, le budget 2013 est d’ores et déjà un casse-tête pour un gouvernement qui récuse le terme d’austérité mais qui a pris l’engagement d’être à l’équilibre en 2017.  

 

0 Réponses à “Un haut conseil aux finances publiques ! Pour quoi faire ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol