• Accueil
  • > France-Hollande : le match à ne pas perdre sur TFI

France-Hollande : le match à ne pas perdre sur TFI

France-Hollande : le match à ne pas perdre sur TFI

Popularité en chute libre pour Hollande, il lui faudra remonter ce lourd handicap et répondre à des nombreuses questions. Hollande ne veut pas faire du Sarkosysme mais entre l’hyper activisme et l’attentisme, il y a sans doute un chemin à trouver.   Ce dimanche, un nouveau sondage BVA-Le Parisien/Aujourd’hui en France annonce que 59% des Français se disent mécontents des débuts de ce quinquennat, contre seulement 34% au mois de mai. Un autre sondage Ifop-le JDD annonce sans détour qu’ »un français sur deux estime que François Hollande ne tient pas ses promesses« .  Cette fois, le Président aura donc 25 minutes pour convaincre, quatre mois à peine après son élection : un tour de force où il lui faudra conquérir une population française minée par l’angoisse de la crise et dans un contexte économique difficile. François Hollande est donc naturellement très attendu sur les mesures fiscales et budgétaires. Toutefois, son entourage ne prévoit pas d’annonces particulières, mais s’attend à ce qu’il « fixe le cap sans entrer dans le détail« , comme l’explique un proche à l’AFP.  Parmi les questions-pièges auxquelles il lui sera difficile d’échapper : le débat sur la taxe exceptionnelle de 75% appliquée aux revenus de plus de 1 million d’euros, l’affaire de la demande de nationalité belge par Bernard Arnault, première fortune de France, et la stratégie employée pour éviter une hausse générale des impôts. Selon le Journal du Dimanche, l’effort de réduction du déficit devrait pourtant entrainer 15 à 20 milliards d’euros de hausse d’impôts en 2013. Alors que le moral des français est en chute libre, François Hollande a justifié sa volonté, dans cet entretien au journal Le Monde daté du dimanche 9 septembre, d’imprimer un nouveau style à la présidence, basé sur la constance : « un style cela s’imprime au fur et à mesure (…) je ne suis pas un bouchon au fil de l’eau  » a-t-il expliqué. Il expliquera donc qu’il entend respecter le bon ordre des réformes, le bon rythme et la bonne direction. Cela sans doute par opposition à l’activisme de Sarkozy. Sur la direction, pas sûr qu’il parvienne à convaincre car sur les deux sujets centraux compétitivité et croissance (donc aussi emploi), on a du mal à percevoir une réelle stratégie ; Sur le rythme là, il n’est pas dans le tempo et comme l’indique Rocard (voir article), il n’avait pas prévu la crise et la récession. Quant à l’ordre, force est de constater que la priorité a été de détricoter ce qu’avait fait Sarkozy et non de mettre en ouvre le redressement économique. Hollande aura fort à faire pour démontrer le contraire et la dialectique sera insuffisante pour cacher la faiblesse du fond.

 

0 Réponses à “France-Hollande : le match à ne pas perdre sur TFI”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol