• Accueil
  • > 15 à 20 milliards d’euros de hausses d’impôts en 2013 et 10 milliards d’économies plus ou moins fictives

15 à 20 milliards d’euros de hausses d’impôts en 2013 et 10 milliards d’économies plus ou moins fictives

15 à 20 milliards d’euros  de hausses d’impôts en 2013 et 10 milliards d’économies plus ou moins fictives

 

Quelle est l’équation pour le budget 2013 ? Trouver une quarantaine de milliards pur tenir l’objectif de 3% de déficit budgétaire ; En fait on ne pourra sans doute pas y parvenir ; On va d’abor surestimer la croissance et les recettes fiscales. La croissance retenue sera proche de 1% alors que les experts prévoient à, pine 0.6% ( et encore) ; soit un manque à gagner de 5 à 10 milliards car mécaniquement moins de croissance c’est aussi davantage de dépenses sociales ; Ensuite, on va augmenter la fiscalité de l’ordre de 15 à 20 milliards ‘ (CSG, impôts sur le revenus, TVA aussi sur le carburant par exemple), enfin on va escompter des économie en grande partie fictives notamment sur la sécurité sociale et sur la défiscalisation des heures supplémentaires. Pour les hures supplémentaires avec la quasi stagnation de l’économie, il faut s’attendre à une nette diminution ; A noter aussi la montée des dépenses Assedic avec la croissance du chômage. Finalemenet en matière de déficit public, on ne fera guère mieux en 2013 qu’en 2012. L’effort pour réduire le déficit public en 2013, qui sera au cœur de l’intervention télévisée du président François Hollande dimanche sur TF1, va entraîner « 15 à 20 milliards d’euros » de hausses d’impôts, selon le Journal du dimanche citant une source anonyme.  Cela représentera l’essentiel des mesures du projet de budget 2013 pour ramener le déficit public à 3% du PIB à la fin 2013, comme s’y est engagé le chef de l’Etat, souligne le JDD, qui précise que l’exécutif table sur une prévision de croissance pour 2013 « au maximum à 1% ».  S’y ajouteront 10 milliards au titre des économies réalisées au sein de l’Etat, 2,5 milliards trouvés au sein de la Sécurité sociale et 5 milliards provenant des mesures prises à l’été 2012 comme la fiscalisation des heures supplémentaires.  François Hollande avait écarté vendredi toute hausse « générale et indifférenciée » des impôts pour les ménages français, tout en prévenant que l’effort de réduction du déficit public serait « le plus important depuis 30 ans ».  Cela représente « un peu plus de 33 milliards d’euros en termes d’inflexion des dépenses et en termes de recettes supplémentaires », avait rappelé le président qui s’exprimait devant la Cour des comptes. Il avait promis que l’effort serait « justement partagé ».

 

 

0 Réponses à “15 à 20 milliards d’euros de hausses d’impôts en 2013 et 10 milliards d’économies plus ou moins fictives”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol