• Accueil
  • > BCE : décisions prévues de rachats d’obligations sans beaucoup de précisions

BCE : décisions prévues de rachats d’obligations sans beaucoup de précisions

BCE : décisions prévues de rachats d’obligations sans beaucoup de précisions

 

Même insuffisantes au regard des enjeux, les annonces vont satisfaire les marchés pendant quelque  temps. En fait la BCE a fait des annonces qui étaient prévues ; des annonces limitées à des rachats d’obligations sur le marché secondaire  sans autre précision sur le montant . La Banque centrale européenne (BCE) va lancer un nouveau programme, baptisé « Outright monetary transactions » (OMT), en raison « des perturbations graves observées sur le marché des obligations publiques qui proviennent de craintes infondées de la part des investisseurs sur la réversibilité de l’euro », a déclaré jeudi son président Mario Draghi. Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a présenté jeudi le nouveau programme de rachat de titres de dette d’Etats de la zone euro, annonçant également la fin de l’ancien programme de rachat lancé en mai 2010, le SMP. Ce dernier, dont il a toujours été dit qu’il était limité en temps et en montant, n’était pas suffisamment efficace, a précisé Mario Draghi.  L’institution de Francfort achètera sur le marché secondaire des obligations d’Etat de maturité allant de 1 à 3 ans et ne fixera « pas de limite quantitative » à ces achats, a indiqué Mario Draghi. Ces deux points étaient attendus: annoncer une enveloppe d’un montant fixe aurait en effet poussé les marchés à tester la BCE et une intervention sur des maturités inférieures à trois ans s’apparente à des opérations classiques sur le marché monétaire (et non à un financement monétaire des déficits publics). Ce programme sera soumis à la stricte condition que les Etats qui souhaitent en bénéficier aient auparavant fait appel à l’aide des fonds de secours européens, le FESF, provisoire, et le MES, son futur successeur. Ce qui implique, de la part de ces pays, des efforts accrus d’assainissement de leurs finances publiques. La BCE avait déjà indiqué qu’il n’y aurait pas d’achat de dettes sans signature préalable d’un accord pour activer l’intervention du FESF. Un appel à l’aide auquel s’est pour le moment refusé Madrid et Rome.

 

 

0 Réponses à “BCE : décisions prévues de rachats d’obligations sans beaucoup de précisions”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol