• Accueil
  • > PS : adieu les primaires pour remplacer Aubry et verrouillage de l’appareil

PS : adieu les primaires pour remplacer Aubry et verrouillage de l’appareil

PS : adieu les primaires pour remplacer Aubry et verrouillage de l’appareil

 

« légitimité du futur premier secrétaire, elle doit procéder du rassemblement des socialistes qui se seront exprimés par un vote démocratique », a déclaré M. Désir à BFMTV. « Il faut absolument », a-t-il ajouté, « que les militants puissent s’exprimer par un vote libre, ouvert, auquel tout candidat puisse se présenter, quel que soit le choix qui sera proposé », c’est-à-dire quel que soit le nom proposé comme premier signataire de la motion destinée à être majoritaire. Une telle première place en tête de cette motion, élaborée conjointement par la première secrétaire et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, fournirait une indication très nette aux militants sur les préférences de Martine Aubry pour sa succession. Le processus actuel a été mis en place pour éviter que la désignation du nouveau Premier secrétaire ne donne lieu à des querelles internes très vives, semblables à celles qui s’étaient produites en 2008 au congrès de Reims. .La sénatrice Marie-Noëlle Lienemann, membre de l’aile gauche du PS, a déploré de son coté  un « raidissement » qu’elle ne trouve pas « normal » à la tête du PS, à propos de la désignation du Premier secrétaire du parti. « On se demande, à écouter une partie de nos dirigeants, quelle idée ils se font d’un congrès », a déclaré Mme Lienemann sur France Info, rejoignant ceux qui, au PS, critiquent le processus de choix d’un successeur pour Martine Aubry. « Il y a un durcissement, un raidissement que je ne trouve pas normal », a-t-elle commenté. « Quand vous avez le premier ministre et la première secrétaire qui font une contribution, qui appellent les gens largement à la rejoindre, c’est normal », a dit la sénatrice de Paris. « Mais quand ils vous disent: c’est exclusif, vous avez le droit de signer ça, mais rien d’autre, alors qu’on est au début d’un processus de débats sur le fond, ça commence déjà à faire très verrouillage », a-t-elle poursuivi. « La cohésion d’une majorité, ça se construit, ça ne s’impose pas à la discipline », a fait valoir l’ex-ministre. « On a une vieille tradition de tribus gauloises, s’ils s’imaginent que c’est avec un coup de sifflet que tout le monde va rentrer dans le rang, c’est pas vrai ». « Nous avons besoin de faire vivre une démocratie active, de vrais débats, ne pas faire des psychodrames de tout désaccord », a insisté Mme Lienemann.

 

 

0 Réponses à “PS : adieu les primaires pour remplacer Aubry et verrouillage de l’appareil”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol