• Accueil
  • > Notation : la France dégradée en octobre ?

Notation : la France dégradée en octobre ?

Notation : la France dégradée en octobre ?

 

 Moody’s a décidé d’attendre la fin du troisième trimestre pour évaluer la note française. Deux éléments seront à prendre en compte d’une part les perspectives de budget 2013, d’autre part la croissance ; sur le premier volet, on voit mal comment la France pourrait atteindre son objectif de limiter le déficit à 3% sauf à surestimer recettes fiscales et économies. Compte tenu de la baisse d’activité, il faudrait trouver une quarantaine de milliards. Comment le faire sans hausse de la TVA et de la CSG que pour l’instant le gouvernement ne retient pas officiellement (ouverture toutefois de Ayrault sur la CSG). La croissance, elle doit être revue nettement en baisse car avec le troisième trimestre 2012 ce sera la récession. Sans doute l’élément le plus inquiétant qui remet en cause consommation, recettes fiscales, équilibres budgétaires et emploi. L’agence de notation financière Moody’s a abaissé lundi soir la perspective de la note de l’Union européenne qui passe de « stable à « négative ». Une conséquence de décisions similaires pour plusieurs pays de l’UE comme l’Allemagne, la France et les Pays-Bas. L’Union européenne risque de voir sa note abaissée à moyen terme. De « stable » la perspective pour l’évolution de sa note est passée à négative lundi soir. L’action de l’agence « reflète les perspectives négatives assortissant maintenant les notations Aaa de contributeurs clés au budget de l’UE: l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni et les Pays-Bas, qui ensemble représentent 45% des recettes budgétaires de l’UE », explique-t-elle dans son communiqué. Moody’s a rappelé dans le communiqué diffusé lundi soir qu’elle évaluerait les conséquences de la crise de la zone euro sur le triple A de la France d’ici à la fin du troisième trimestre. A l’occasion de l’annonce de ces décisions le mois dernier Moody’s avait justifié ces changements en évoquant « les implications de certains développements en zone euro, tels que le risque croissant d’une sortie de la Grèce, la probabilité de plus en plus importante de plans de soutiens pour d’autres souverains de la zone euro et une croissance économique au point mort. » La Commission européenne peut emprunter de l’argent sur les marchés au nom de l’UE pour faire des prêts aux pays membres, notamment dans le cadre du mécanisme européen de stabilisation financière qui a servi pour les pays frappés par la crise de la dette. Bruxelles est également un garant pour certains emprunts de la Banque européenne d’investissement (BEI). D’autres institutions sont également dans la ligne de mire de Moody’s, comme le le Fonds européen de stabilité financière.

0 Réponses à “Notation : la France dégradée en octobre ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol