• Accueil
  • > Moscovici : » la future banque publique d’investissements c’est mon territoire ! » ; Sous entendu pas celui de Montebourg

Moscovici : » la future banque publique d’investissements c’est mon territoire ! » ; Sous entendu pas celui de Montebourg

Moscovici : » la future banque publique d’investissements c’est mon territoire ! » ; Sous entendu pas celui de Montebourg

Le ministre de l’Economie Pierre Moscovici a réfuté vendredi tout mélange des genres dans le choix de la banque Lazard comme conseil pour la future banque publique d’investissement, un des grands chantiers de la rentrée. Seul hic : le patron de Lazard, Matthieu Pigasse est aussi l’employeur de la journaliste Audrey Pulvar, compagne d’Arnaud Montebourg. Rappelant qu’il était « seul ministre en charge » de cette décision, Pierre Moscovici a expliqué dans un communiqué que Lazard a « présenté la meilleure offre » parmi quatre en lice dans le cadre d’un appel d’offres afin de trouver un établissement chargé de conseiller le gouvernement sur la création de cette banque qui sera chargée de financer les entreprises. Le Nouvel Observateur laissait entendre jeudi que ce choix pourrait ne pas être indépendant du fait que Matthieu Pigasse, a nommé en juillet la journaliste Audrey Pulvar, compagne d’Arnaud Montebourg, à la tête du magazine Les Inrockuptibles dont il est propriétaire. Parler d’échange de bons procédés est une « insinuation malveillante », a déclaré Pierre Moscovici à Europe 1, « Arnaud Montebourg n’a absolument pas été impliqué dans ce choix », a-t-il dit, insistant sur le fait que le dossier lui revenait. « C’est mon ministère » qui « pilote le financement de l’économie », mission de la future BPI, a encore asséné le ministre.

 

0 Réponses à “Moscovici : » la future banque publique d’investissements c’est mon territoire ! » ; Sous entendu pas celui de Montebourg”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol