• Accueil
  • > La « règle d’or » acceptée par Hollande sera votée par la droite mais pas par toute la gauche

La « règle d’or » acceptée par Hollande sera votée par la droite mais pas par toute la gauche

La « règle d’or » acceptée par Hollande sera votée par la droite mais pas par toute la gauche

Le traité européen sur la règle d’or avait été combattu par Hollande. Ce denier s’y est rallié. Du coup une partie de la gauche le refuse. Qu’à cela ne tienne, il sera voté par la droite. Pour François Hollande, au grand dam d’Angela Merkel, il n’était pas question de ratifier ce texte tant qu’un volet croissance n’y était pas ajouté. Le nouveau président estime que la donne a changé depuis le sommet de Bruxelles du 29 juin dernier qui a adopté un « pacte de croissance » prévoyant d’injecter 120 milliards d’euros dans les 27 pays membres. Une victoire de Paris et de François Hollande sur Berlin, pour les uns ; une goutte d’eau et un « piège  » tendu par la chancelière allemande qui n’a en réalité rien lâché, pour d’autres. La Gauche est  totalement divisée sur l’adoption du traité de Bruxelles. En tout état de cause, pour François Hollande, avec cet ajout, la ratification par le Parlement français est maintenant possible. Problème, une bonne partie de la gauche rechigne. Une majorité des élus d’Europe Ecologie – Les Verts refusent de voter en faveur du traité, dont François de Rugy, coprésident du groupe écologiste à l’Assemblée ; pour le Front de Gauche, c’ est  un « niet » définitif. Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français, réclamant un referendum sur le sujet. Mais il y a pire, à l’intérieur  même du PS, l’aile gauche emmenée par Benoît Hamon, ministre de l’Economie sociale et de la Consommation, se fait tirer l’oreille. Plusieurs de ses proches ont annoncé qu’il ne votera pas le texte. C’est le cas de la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann, du député de l’Essonne Jérôme Guedj ou encore de Razzy Hammadi, député de Seine-Saint-Denis, qui, début août, dans un communiqué, estime que le traité « fait peser une menace sur la démocratie (…) et alors que, l’austérité bat son plein en Europe, le traité budgétaire européen gravera cette politique dans le marbre quel que soit le choix des citoyens (…) La règle de limitation des déficits à 0,5% nous expose au risque de voir un budget voté de manière démocratique censuré par le Conseil constitutionnel ou la Cour de justice de l’Union européenne ».

 

 

0 Réponses à “La « règle d’or » acceptée par Hollande sera votée par la droite mais pas par toute la gauche”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol