• Accueil
  • > Budget 2013 : une révision de la croissance incontournable ; il faudra trouver 40 milliards pour tenir les engagements

Budget 2013 : une révision de la croissance incontournable ; il faudra trouver 40 milliards pour tenir les engagements

Budget 2013 : une révision de la croissance incontournable ; il faudra trouver 40 milliards pour tenir les engagements

 

 

Mi août Moscovici déclarait que la révision de la croissance pour 2013 n’était pas d’actualité ; pourtant fin Août , Ayrault, lui, pense qu’il faudra encore la baisser. Sans   doute quelque chose comme 1% alors que les experts revoient seulement 0.5%. Dès sa prise de fonction, le chef du gouvernement avait déjà ramené l’objectif de croissance à 0,3% pour cette année et 1,2% l’an prochain, contre 0,7% et 1,7% espérés par la précédente majorité de droite. Pourquoi Moscovici ne souhaitait pas une révision de la croissance ? Tout simplement parce qu’il ne pourra pas compter sur des recettes fiscales fictives pour faire semblant de boucler le budget. Des recettes fictives demeureront puisque la croissance risque d’être moitié moins élevé que ce que va annoncer Ayrault. Comme on ne veut pas relever la TVA, ni la CSG, on voit mal comment ce budget pourrait atteindre un déficit promis à 3% du PIB ; En fait comme dans la plupart des autres pays, la récession actuelle va faire déraper les équilibres budgétaires ; comment pourrait-il en être autrement ?  depuis quelques semaines, tous les indicateurs tournent au rouge, de la production industrielle à la consommation des ménages. Les derniers chiffres du chômage, publiés lundi, font aussi état d’une explosion du nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité, qui a enregistré en juillet sa plus forte hausse depuis trois ans et frôle désormais les trois millions en métropole.  L’activité économique est donc au point mort: la France est entrée dans une phase de croissance zéro, avec trois trimestres consécutifs de stagnation depuis l’automne 2011.  Le Fonds monétaire international ne table plus que sur une progression de 0,8% de l’économie française en 2013 et la prévision moyenne des économistes s’établit à seulement 0,5%.  La place précise du curseur sera déterminante, puisque, selon Bercy, 0,1 point de croissance en moins signifie qu’il faut trouver un milliard d’euros supplémentaire pour tenir les engagements de réduction du déficit public.  Le gouvernement doit donc trouver environ 40 milliards et non pas 33 comme annoncé par la Cour des comptes. Il s’est en effet engagé à ramener le déficit l’an prochain à 3% du produit intérieur brut (PIB), contre 4,5% attendus cette année.

 

0 Réponses à “Budget 2013 : une révision de la croissance incontournable ; il faudra trouver 40 milliards pour tenir les engagements”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol