• Accueil
  • > Nucléaire : Montebourg contre les verts

Nucléaire : Montebourg contre les verts

Nucléaire : Montebourg contre les verts

 

«Le nucléaire set une filière d’avenir pour Montebourg (BFM) même s’il doit être   »rééquilibré ». Une sortie qui fait grincer des dents les écologistes. Lundi matin sur RTL, le député Noël Mamère dénonce une nouvelle provocation, une entorse très sérieuse avec l’accord de la majorité. Il exige donc un démenti de la part du Président François Hollande. « Avec une augmentation continue de la consommation des ménages et industrielle, même en maintenant notre parc de centrales actuel », la question est de savoir « si nous allons continuer à investir », a déclaré Arnaud Montebourg. « Pour ma part, je considère que le nucléaire est une filière d’avenir ». Le ministre a nuancé, en expliquant que s’ »il ne s’agit pas d’abandonner le nucléaire », il faut le « rééquilibrer ».  Arnaud Montebourg a également rappelé l’intérêt économique du nucléaire. « Nous avons besoin d’énergie et pas trop chère », a-t-il expliqué, et « la France a un atout extraordinaire entre ses mains qui lui a permis de bâtir son industrie ».  Grâce au nucléaire, l’industrie française a pu « passer les épreuves, y compris les chocs pétroliers, la crise ». « Notre choix d’avoir une énergie pas chère, abordable et en quantité est stratégique », a-t-il insisté rappelant que plusieurs pays européens revenaient au nucléaire, « même le Royaume uni, droite, gauche confondues ». Immédiatement sollicité, EELV a refusé de polémiquer avec le ministre. « Nous réagissons en n’attachant pas plus d’importance que cela » au propos d’Arnaud Montebourg « que nous connaissions déjà comme étant pro-nucléaire », a réagi Jean-Philippe Magnen, porte-parole du parti. Ce dernier a tenu à rappeler que « le Président a annoncé un grand débat national sur l’énergie ». « Il a pris un certain nombre d’engagements de réduire la part du nucléaire ». EELV est un partenaire de la majorité actuelle, et compte plusieurs ministres dans le gouvernement Ayrault. Pour sa part, la ministre de l’Ecologie et de l’Energie, Delphine Batho, avait également dit qu’il n’avait « jamais été question ni de sortir ni d’abandonner le nucléaire ». Pendant sa campagne, le candidat Hollande n’a eu de cesse de répéter son engagement à réduire à 50% -contre 75% actuellement- la part du nucléaire dans la production d’électricité, à l’horizon 2025. En revanche il n’avait pas repris dans ses 60 engagements le volet de l’accord de gouvernement PS-EELV prévoyant la fermeture progressive d’une vingtaine de réacteurs nucléaires. Le Président a déclaré qu’il fermerait durant son quinquennat une seule centrale, celle de Fessenheim (Haut-Rhin), doyenne du parc nucléaire hexagonal.

 

0 Réponses à “Nucléaire : Montebourg contre les verts”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol