• Accueil
  • > Moscovici : la croissance en 2013 ?

Moscovici : la croissance en 2013 ?

Moscovici : la croissance en 2013 ?

Pour Pierre Moscovici la croissance va repartir en 2013 alors que nous entrons dans une période de récession. Mais peut-il dire autre chose ? Non sans doute, d’abord pour ne pas en rajouter sur la morosité économique et aussi défendre sa prévision de croissance sur laquelle sera fondée la perspective de recettes fiscales, donc de projet d’équilibre budgétaire. Un schéma classique, on souhaite la croissance, on sait qu’elle ne sera pas au rendez vous mais on maintient la prévision pour limiter l’ampleur des dépenses à réaliser (l’austérité). En clair ,  on laisse filer les déficits. Tout en affirmant la volonté de réduire l’endettement. Pierre Moscovici, ministre français de l’Economie et des Finances, voit un « réel potentiel de croissance en 2013″ alors même que la France est menacée de récession cette année. Dans un entretien au Journal du dimanche, il n’ajoute qu’une révision de la prévision de croissance pour 2013, établie pour l’heure à 1,2% dans la perspective de la préparation de la Loi de finances, « n’est pas d’actualité ». « Dès lors que nous sommes capables de relancer la dynamique en Europe et en France, nous avons un réel potentiel de croissance en 2013″, estime le ministre PS pour qui une croissance faible n’est « pas une fatalité ». La France a enregistré une croissance nulle pour le troisième trimestre consécutif sur la période avril-juin, échappant de justesse à la récession. Pour relancer l’économie, Pierre Moscovici dit compter sur la mise en oeuvre des mesures décidées lors du Conseil européen de fin juin, où François Hollande a insisté sur la relance de la croissance. »Je souhaite également des progrès rapides et forts sur la supervision bancaire, ainsi que des mécanismes d’intervention financière de nature à stabiliser les marchés et à restaurer la confiance », dit Pierre Moscovici. Sur le plan national, le gouvernement veut « soutenir l’activité par une politique économique active, notamment en faveur du pouvoir d’achat, du logement et de l’investissement des entreprises », ajoute le ministre. Pierre Moscovici rappelle en outre son attachement à l’objectif gouvernemental de ramener le déficit à 3% du PIB en 2013. « Le désendettement est un impératif afin de conserver notre souveraineté et la maîtrise de notre destin », dit-il.

 

 

0 Réponses à “Moscovici : la croissance en 2013 ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol