• Accueil
  • > Pauvreté : surtout dans les grandes villes

Pauvreté : surtout dans les grandes villes

Pauvreté : surtout dans les grandes villes

 

En période de forte croissance, les zones urbaines –grâce à l’emploi- permettent d’avoir de revenus plus importants qu’en zones rurales ; à l’inverse en période cette crise ou de faible croissance la pauvreté y est plus importante qu’ailleurs. Actuellement ,  Les grandes villes françaises accueillent plus de personnes précaires que les zones périurbaines. C’est la conclusion d’une enquête menée par le bureau d’études Compas, en collaboration avec « La Gazette des communes ». Pour réaliser cette étude, le Compas a recensé, à partir de chiffres datant de 2009, le nombre de ménages, dans une ville donnée, percevant moins de 954 euros par mois, soit 60 % du revenu médian national, en incluant les prestations sociales et en écartant les prélèvements fiscaux. A l’aide de ce recensement, le bureau d’études a ensuite calculé un taux de pauvreté en fonction de la population de chaque ville. En tête des agglomérations où la pauvreté est la plus forte, se trouvent les villes d’outre-mer comme Saint-Pierre à La Réunion (46 %), celles victimes de la désindustrialisation comme Roubaix (46 %) ou Calais (32 %), les communes proches de grandes agglomérations telles Vénissieux (32 %) ou Bondy (28 %), où l’emploi peine à se développer, ainsi que quelques villes du sud de la France comme Avignon (30 %) ou Nîmes (29 %), particulièrement touchées par le chômage.  En queue de peloton, on retrouve les villes de l’Ouest parisien comme Neuilly-sur-Seine ou Versailles, qui affichent un taux très faible de pauvreté de 7 %. Paris et Lyon, avec leurs taux respectifs de 16 et 15 %, se trouvent plutôt en bas de tableau. Dans ces deux grandes villes, ce résultat s’explique par la hausse substantielle des prix du logement locatif, qui chasse les ménages aux revenus modestes en périphérie.  Globalement, le taux de pauvreté médian dans les 100 plus grandes villes françaises s’établit à 21 % contre un taux de pauvreté nationale estimé à 13,5 % par l’Insee en 2009. Un écart significatif. Mais qui reste moins spectaculaire que ceux entre les villes révélés par l’étude.

 

 

0 Réponses à “Pauvreté : surtout dans les grandes villes”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol