• Accueil
  • > Renault : 4.700 suppressions d’emploi en Corée

Renault : 4.700 suppressions d’emploi en Corée

Renault : 4.700 suppressions d’emploi en Corée

 

 

Renault entend tailler sévèrement dans les effectifs de sa filiale sud-coréenne, dont les ventes chutent face à la concurrence de Hyundai-Kia et que le constructeur automobile français peine à redresser malgré un plan d’économies lancé cette année. Renault Samsung Motors, détenu à 80,1% par Renault et qui employait 5.667 personnes fin 2011, a annoncé vendredi en Corée un plan de départs volontaires susceptible, selon sa maison mère, de toucher jusqu’à quatre salariés sur cinq de l’entreprise. Interrogée par l’AFP, une porte-parole de Renault à Paris a dit que le plan « concerne tous les salariés de Renault Samsung Motors, sauf les 1.000 en recherche et développement (R&D) et en design ». Les départs se feront « sur la base du volontariat, avec une prime pouvant aller jusqu’à deux ans de salaire en fonction de l’ancienneté », a-t-elle précisé. Renault Samsung Motors, contrôlé depuis 2000 par le constructeur français, compte une usine à Busan, dans le sud-est de la Corée. Il y fabrique des moteurs, des 4×4 Koleos, des berlines Fluence et Latitude, pour l’exportation et pour le marché local. Mais il subit aussi sur place une vive concurrence de la part du géant sud-coréen Hyundai et sa filiale Kia. Le tandem est devenu l’an dernier le numéro cinq mondial de l’automobile en termes de ventes et il domine dans le pays. Résultat, même si Renault Samsung Motors exporte aussi des véhicules, ses ventes ont baissé l’an dernier de 27% à 118.135 unités. Au premier semestre, elles sont encore effondrées de 41%. La Corée du Sud, qui était encore le troisième débouché pour le groupe (marques Renault, Dacia, Renault Samsung Motors) a rétrogradé à la septième place l’an dernier.Pour tenter de redresser la barre, le groupe a lancé en début d’année un vaste plan pour sa filiale sud-coréenne. Il prévoit d’augmenter le taux d’approvisionnement en pièces de rechange fabriquées localement à 80% d’ici 2013, plutôt que d’acheter à l’étranger, de réduire les coûts, d’augmenter sa rentabilité et de se lancer dans l’électrique.

 

 

0 Réponses à “Renault : 4.700 suppressions d’emploi en Corée”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol