• Accueil
  • > Copé veut écourter les vacances de Hollande mais lui ferait bien d’en prendre

Copé veut écourter les vacances de Hollande mais lui ferait bien d’en prendre

Copé veut écourter les vacances de Hollande mais lui ferait bien d’en prendre

Le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, continue de ‘exciter comme un roquet. Dans le style sarkosyste, sur tout et sur rien ; comme les avocats politiciens qui ne connaissent rien mais peuvent s’exprimer sur tout ; comme dans les prétoires. ; Il faut mordre, c’est tout. En profiter pour renforcer sa position à l’UMP très menacée par Fillon. Il serait temps de Copé prenne de vacances ! Il y aurait beaucoup à dire sur la politique intérieure surtout économique mais on choisit la Syrie. Copé  dénonce « l’inertie de la diplomatie française » sur le dossier syrien et demande au président François Hollande d’interrompre ses vacances pour prendre « une initiative diplomatique forte », dans un entretien au Figaro de vendredi. Sans surprise, Jean-François Copé approuve l’intervention de l’ex-chef d’Etat Nicolas Sarkozy et ses critiques implicites de l’action française. « Il a eu raison, évidemment. Je suis très préoccupé par l’inertie de la diplomatie française dont le chef, François Hollande, omniprésent sur son lieu de villégiature, est totalement absent sur la scène internationale », affirme le député-maire de Meaux.  Pour Jean-François Copé, l’envoi de matériel humanitaire par la France, comme cela a commencé jeudi, « aussi utile soit-il, ne peut tenir lieu d’action diplomatique forte». Le leader du principal parti d’opposition estime que « le président de la République devrait revenir à Paris, contacter ses homologues et les rencontrer, bref, prendre directement en charge la conduite de la diplomatie française comme le veut la tradition lorsque les droits de l’Homme sont menacés ». Jean-François Copé précise ne pas préconiser « une option militaire à tous crins », que « les Français ne souhaitent pas », mais « plaide pour une initiative diplomatique forte, conforme à la tradition et au rang de la France ». Défendant Nicolas Sarkozy, très critiqué à gauche après sa prise de position, Jean-François Copé souligne que l’ancien président « a dû gérer trois crises majeures de natures très différentes: Géorgie, Côte d’Ivoire et Libye » et que, « chaque fois, il a su prendre le leadership, innover, faire preuve d’audace et entraîner la communauté internationale ».

 

0 Réponses à “Copé veut écourter les vacances de Hollande mais lui ferait bien d’en prendre”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol