• Accueil
  • > Sous préfectures ou l’impossible réforme de l’Etat

Sous préfectures ou l’impossible réforme de l’Etat

Sous préfectures ou l’impossible réforme de l’Etat

 

Manuels Valls voudrait bien fermer les sous préfectures mais voilà il s’attaque à l’impossible réforme de l’Etat. Des sous préfectures qui ne servent à peu près plus à rien puisque pour l’essentiel les formalités administratives doivent être affectées en préfecture. (Cartes grises, passeport, cartes identité etc.). En fait le gros des activités des préfectures elles-mêmes est concentré sur les cartes grises ; des centaines et des centaines par jour avec des files de 50 ou 100 personnes ; Une activité qui pourrait parfaitement sous traitée soit aux mairies, soit à un organisme privé par délégation de service public qui devrait s’autofinancer (exemple le contrôle technique des véhicules) Pourquoi encore des sous préfectures ? Des hôpitaux seraient plus utiles comme vient de la démontrer un rapport de l’inspection générale ; Ces organismes ne sont là que pour complexifier la vie économique et sociale et finalemenet embourber le pays dans la bureaucratie.  C’est la tradition bureaucratique entretenu par les lobbys des fonctionnaires y compris au plus haut niveau (sous-préfet, futur sous préfet,), un débouché surtout pour l’ENA. Le ministre de l’Intérieur a cependant exclu hier tout « statu quo » sur l’implantation des quelque 240 sous-préfectures. « Le réseau des sous-préfectures est essentiel pour le ministère de l’Intérieur, et l’impératif de cohésion nationale et territoriale doit primer », a dit Manuel Valls dans un discours devant les préfets.  « Pour autant, s’agissant des implantations, il est hors de question de s’en tenir à la facilité et au statu quo. Il y va de la pérennité même du réseau », a prévenu le ministre. Hors secteurs prioritaires, Matignon a fixé un objectif de réduction de 2,5 % des effectifs de l’Etat d’ici à 2015. Jean-Marc Ayrault a dit qu’il veillerait à ce que les ministères touchés « ne sacrifient pas pour autant leur présence territoriale ».  Une nouvelle carte des sous-préfectures en 2013 à l’étude et des fermetures ne sont pas exclues. Le gouvernement qui doit maitriser la dépense publique veut réorganiser les services. Une réforme devrait être mise en œuvre sur 3 ans et annoncée par le ministre de l’intérieur et de la fonction publique. Y aura-t-il des fermetures de sous préfectures? Manuel Valls a avoué qu’il n’excluait pas la possibilité mais “cela doit se faire avec intelligence, écoute et discernement”. Au fil du temps les sous préfectures ont perdu beaucoup de pouvoir, par exemple elles ne délivrent plus les cartes d’identité, passeports …et parfois les locaux ne sont pas adaptés (plus de 1000m2 pour une dizaine d’agents). Pour la cour des comptes “le réseau ne correspond plus à la répartition des habitants” comme le rappelle le figaro avec la Charente Maritime qui compte 4 sous préfectures. La nouvelle carte devrait voir le jour à l’automne. Il n’est pas exclu que les sous préfectures accueillent de nouvelles missions de services public. En tout cas l’entourage de Marylise Lebranchu explique qu’il est normal que les préfectures et sous-préfectures n’aient pas les mêmes fonctions “selon que l’on est en milieu urbain ou rural, en montagne ou en bord de mer». Il faut rappeler que Maryse Lebranchu est ministre de la réforme de l’Etat ! Alors pourquoi pas aussi des missions différentes selon les climats, l’agriculture, la démographie !!! La réforme de l’Etat ce n’est pas pour demain.

0 Réponses à “Sous préfectures ou l’impossible réforme de l’Etat”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol