• Accueil
  • > Le pétrole baisse mais pas forcément à la pompe !

Le pétrole baisse mais pas forcément à la pompe !

Le pétrole baisse mais pas forcément à la pompe !

 

L pétrole baisse en particulier en raison de moins tensions géopolitiques (autour de l’Iran notamment) .Il baisse surtout parce que la croissance mondiale s’écroule et que la demande est moins forte. Peu d’effets à la pompe pour le consommateur, au moins le carburant n’augmente pas … ou peu.  Peut –il baisser encore ? Pas sûr.  D’abord, parce que deux acteurs clefs, l’Arabie saoudite et la Russie, ont intérêt à leur maintien pour financer ou assurer la stabilité politico-sociale autour d’eux et chez eux : cela permet déjà aux analystes graphiques de fixer à 90 dollars le baril WTI à New York, à peine 2 dollars sous les cours actuels, le seuil qui conduit à reconstituer des positions haussières. Surtout, hors crise géopolitique, les cours seront désormais moins guidés par la demande mondiale que par le coût croissant des barils à découvrir et à extraire pour la satisfaire de gisements offshore de plus en plus profonds. Richard Robinson, gérant d’un fonds Nordea-Ashburton qui joue la fin du pétrole bon marché, en déduit qu’il vaut mieux investir dans les spécialistes du forage ou les constructeurs de plates-formes que dans les compagnies clientes ou le baril lui-même. A voir la divergence des cours de Total et de Technip, l’actualité lui donne raison.

0 Réponses à “Le pétrole baisse mais pas forcément à la pompe !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol