• Accueil
  • > Banlieues françaises : la fin de la rénovation par le béton ?

Banlieues françaises : la fin de la rénovation par le béton ?

Banlieues françaises : la fin de la rénovation par le béton ?

 

Aider les banlieues, c’est bien ; mais il faudrait le faire intelligemment ! C’est le verdict de la Cour des comptes qui a publié un rapport sur le sujet mardi. La plan national de rénovation urbaine est le fruit de réflexions hautement philosophiques de psychologues, de technocrates, d’architectes, d’urbanistes ; Mixité sociale, rénovation urbanistique et autre illusion ; On faiat dans le hard, alors qu’il faut intervenir dans le soft : éducation, formation, sécurité, insertion notamment. Avec des taux de chômage de 20 à 25%, ce n’et pas le béton qui changera les choses. Il est vrai que tous ceux qui réflechiisent sur le sujet n’ont jamais résidé dans des HLM sensibles ! Les Sages font même une proposition assez étonnante. Ils partent du principe qu’il n’y a plus assez de crédits pour aider les 2.500 quartiers prioritaires en France. La juridiction recommande une réforme de la géographie prioritaire en concentrant les efforts sur les zones qui présentent le plus de difficultés et le renforcement de la politique de l’emploi dans les quartiers prioritaires de six départements où le taux de chômage atteint 20%.Ecouter Thomas Prouteau Le Programme national de rénovation urbaine (PNRU) « n’a pas atteint ses objectifs » et la poursuite de son financement est « très incertaine », juge le rapport de la Cour des comptes selon laquelle cet échec découle de « défauts de gouvernance » de la politique de la Ville.  « Alors que les objectifs fixés par le législateur sont loin d’être atteints et que la situation des finances publiques impose la recherche d’économies, la possibilité d’un financement complet du PNRU reste très incertaine », estime la juridiction dans ce rapport qui évalue une décennie de réformes de la Politique de la Ville. Le PNRU, qui vise le rattrapage des quartiers en difficultés, totalise 40 milliards d’euros d’investissements sur la période 2004/2013, dont 12 milliards de subventions à l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU) chargée de son exécution. Selon la Cour des comptes, seuls six département sont véritablement prioritaires : l’Essonne, la Seine-Saint-Denis, le Val d’Oise, le Nord, les Bouches-du-Rhône et le Rhône. Le ministre en charge de la Ville, François Lamy, a récemment averti qu’un PNRU 2 pour lequel s’est engagé François Hollande durant sa campagne « ne pourra être lancé qu’après l’évaluation complète du premier, après la réforme de la géographie prioritaire, et en fonction des marges de manoeuvre que le gouvernement pourra dégager ».

0 Réponses à “Banlieues françaises : la fin de la rénovation par le béton ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol