• Accueil
  • > Hollande : un discours littéraire…. et ésotérique

Hollande : un discours littéraire…. et ésotérique

Hollande : un discours littéraire…. et ésotérique

 

Comme il fallait s’y attendre Hollande a délivré son discours de manière littéraire et même ésotérique. Certes on n’attend pas le 14 juillet le détail des budgets ou encore de la politique économique mais certaines questions sont précises et urgentes  comme la situation de l’automobile, de l’industrie, de l’économie en général et la question de la fiscalité et des déficits. Sur PSA donc une condamnation attendue, celle de PSA. Sur ce dossier emblématique de PSA, qui vient d’annoncer des fermetures d’usines et 8.000 suppressions d’emploi, le président a redit que le plan de restructuration était « en l’état inacceptable » et devait être « renégocié ». Et il s’est montré particulièrement virulent à l’égard de la direction du groupe, accusée de « mensonge » et d’avoir reporté l’annonce du plan à l’après-présidentielle. «  Il n’est pas acceptable en l’état » donc acceptable sous une autre forme ?  C’est à dire ? «  Pas de licenciement sec » ; donc des suppressions de postes. « Oui la première priorité c’est l’emploi. Tout doit être engagé pour que l’emploi soit le plus haut possible à la fin de mon quinquennat », a-t-il déclaré.  Cela sans autre précision sur la politique économique. En dépit du gel des dépenses et des suppressions de postes dans certains ministères non prioritaires, M. Hollande a de nouveau récusé le terme de « rigueur », lui préférant ceux d’ »effort juste ». Les catégories les plus favorisées seront ainsi les plus sollicitées, et non les « classes moyennes ». Pourtant, il a clairement indiqué que la hausse de la CSG aurait lieu même « si elle ne saurait seule répondre seule à l’effort » (juste). Les classes moyennes paieront donc  la CSG dont un point supplémentaire ne rapporte qu’une dizaine de milliards alors qu’il faut en trouver une quarantaine. Les dépenses seront maitrisées ! Comment ? En même temps il affirme qu’il n’y aura pas ‘de prélèvements supplémentaires pour la grande majorité des français » ; Contradiction ?  M. Hollande a redit son opposition à l’introduction dans la Constitution d’une « règle d’or » de retour à l’équilibre budgétaire ». Il a précisé que cela se ferait « dans le cadre d’une loi organique » Pourquoi, hollande ne veut pas de changement de la constitution qi serait politiquement dangereux donc il préfère solliciter le parlement peut-être moins rétif pour avaler la règle d’or contestée il y a quelques semaines avant les élections. Reste à savoir ce qu’en pensera le conseil constitutionnel consulté à cet effet. Au total un discours davantage littéraire qu’économique, davantage ésotérique que concret.

0 Réponses à “Hollande : un discours littéraire…. et ésotérique”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol