• Accueil
  • > Après la fracture sociale, la fracture touristique de la ministre du tourisme ; il faut inscrire le droit aux vacances dans la constitution !

Après la fracture sociale, la fracture touristique de la ministre du tourisme ; il faut inscrire le droit aux vacances dans la constitution !

Après la fracture sociale, la fracture touristique de la ministre du tourisme ; il faut inscrire le droit aux vacances dans la constitution !

 

 

Nouveau concept la fracture touristique ; trop de français ne vont pas en vacances ; Il y a peut-être un lien à faire avec la situation de l’emploi et du pouvoir d’achat, non ? Ce n’est évidemment pas dans les attributions de la ministre du tourisme ; pourquoi dès lors ne pas frapper un grand coup et inscrire le droit aux vacances dans la constitution, comme le dialogue social et autres nombreuses dispositions qui ne sont pas appliquées. Présentant, lors d’une conférence de presse, les priorités du gouvernement pour le tourisme, Mme Pinel a souligné que les indicateurs touristiques du premier semestre témoignent « d’une inquiétude pour ce secteur clé de l’activité économique » qui représente plus de 7% du PIB et représente deux millions d’emplois directs et indirects.   »La saison estivale s’annonce dans la continuité des cinq premiers mois de l’année et les perspectives pour juillet-août sont aujourd’hui en baisse de 3% par rapport à 2011 sur les intentions de départ », a-t-elle détaillé.   »Au sein de la population française, le tourisme demeure un vecteur d’inégalités que les politiques précédentes n’ont pas réduit », a-t-elle ajouté, précisant que 46% des Français ne partent pas en vacances et un quart assurent deux-tiers des départs.  Je reste très vigilante sur le fait que le taux de départ des Français s’affaiblit d’année en année accentuant l’émergence d’une fracture touristique entre ceux qui ont les moyens de partir et ceux qui ne les ont pas », a poursuivi Sylvia Pinel qui va confier « à une personnalité qualifiée » une mission sur l’accès aux vacances pour tous dont les propositions, remises à la fin de l’année, permettront d’élaborer un plan d’action 2013-2017.  La saison estivale devrait être marquée par un « recul du tourisme des Français et une progression des touristes étrangers en particulier des clients extra-européens » a-t-elle également expliqué.  Insistant sur le fait que « le redressement de la France ne pourra se faire sans une redynamisation d’une industrie indispensable à notre économie », la ministre a dévoilé un « plan stratégique » destinée à maintenir le rang de la France, première destination mondiale en terme de fréquentation mais 3e mondiale en terme de recettes.  Outre le « droit aux vacances pour tous », ce plan passera par la mise en place d’une filière de l’industrie touristique en France qui doit permettre de mieux associer collectivités territoriales et acteurs privés.  Enfin la ministre souhaite renforcer l’attractivité de la France grâce à une amélioration de la qualité de l’offre touristique. Elle a souligné une « nécessaire » réhabilitation des hébergements touristiques et la mise en place d’une politique volontariste en matière d’emploi et de formation avec pour objectif de combler les « 50.000 postes non pourvus » dans cette activité.

 

0 Réponses à “Après la fracture sociale, la fracture touristique de la ministre du tourisme ; il faut inscrire le droit aux vacances dans la constitution !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol