• Accueil
  • > Après la Conférence sociale, les problèmes de la France sont réglés !

Après la Conférence sociale, les problèmes de la France sont réglés !

Après la Conférence sociale, les problèmes de la France sont réglés !

 

 

Formidable pays que la France, un jour c’est le désastre économique, le lendemain l’euphorie. Un vrai succès ce sommet social d’après les médias officiels ; certes pas de décision fondamentale sinon l’inévitable augmentation sans doute de la CSG voire de la TVA. Beaucoup de constats, de banalités mais une ambiance. La France est sensible aux ambiances. Surtout quand ces ambiance sont produites par des responsables qui ne représentent pas grand chose ni du coté syndical, ni du coté patronal. 5 à Six % de salariés syndiqués, à peine 20% chez les patrons. Le MEDEF, le club du CAC 40 et la CGPME qui essaye d’exister avec lucidité et courage mais médiatiquement méprisée. Roubaud, manque de blabla et de  démagogie ! Après une première journée studieuse, les ministres et les leaders syndicaux et patronaux se retrouvent mardi pour tenter d’aboutir à un agenda sur les grandes réformes du quinquennat, que le Premier ministre Jean-Marc Ayrault annoncera en fin de journée. La grand-messe a été ouverte lundi par le président François Hollande qui a défini la méthode, saluée par les partenaires sociaux : »introduire la culture de négociation » en France qu’il veut inscrire dans le marbre de la Constitution.  Les débats organisés en sept tables rondes, axés sur les principaux défis à relever en cette période de crise -emploi, redressement économique, protection sociale- reprennent mardi matin à huis-clos avant une synthèse qui sera présentée par Jean-Marc Ayrault.  Plusieurs ministres sont mobilisés pour animer les débats, notamment Michel Sapin (Travail), Marisol Touraine (Affaires sociales), Arnaud Montebourg (Redressement productif) ou encore Marylise Lebranchu (Fonction publique). Invité à faire le bilan de la première journée, M. Montebourg a jugé lundi « le climat de la conférence très constructif ». « Le dialogue est d’essence patriotique », s’est-il félicité.  Aucune annonce précise n’est attendue pour mardi, puisque l’objectif est de définir les thèmes, les modalités et le calendrier pour aboutir à des réformes consensuelles et sortir de la situation jugée catastrophique pour les entreprises en perte de compétitivité et pour les salariés sur fond de multiplication des plans sociaux et de baisse du pouvoir d’achat. Pas de raison de se fâcher puisqu’aucune annonce n’est prévue, aucune orientation (sauf sur la CSG), donc l’impression générale c’est que cette conférence est très positive  et qu’elle devrait sauver la France. Dans une semaine, dans trois mois on pensera le contraire ; surtout pour l’élaboration du budget 2013. En attendant la mode médiatique est à la satisfaction immédiate. Comme pour le sommet européen qui n’a rien réglé mais qui a suscité pendant quelques jours l’euphorie avant le réveil des marchés. En plus, la moitié des journalistes sont déjà en vacances, on verra  la rentrée s’il y a lieu de revoir l’analyse. C’est la France.

0 Réponses à “Après la Conférence sociale, les problèmes de la France sont réglés !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol