• Accueil
  • > Conférence sociale ? Non, il faut une conférence économique, sociale et financière ; bref un plan stratégique de redressement

Conférence sociale ? Non, il faut une conférence économique, sociale et financière ; bref un plan stratégique de redressement

Conférence sociale ? Non, il faut une conférence économique, sociale et financière ; bref un plan stratégique de redressement  

Grand messe au Palais d’Iéna, à laquelle quelques 300 personnes participeront. Bref, le grand cirque car on ne se concerte pas à 300.  Le coup d’envoi est donné à 11H15 par le discours de François Hollande. Le chef de l’Etat s’est dit dimanche confiant dans le succès de la rencontre pour trouver « le bon équilibre entre efficacité, compétitivité et la solidarité et la justice sociale ».  M. Hollande table sur la concertation pour réussir: « tous les problèmes de la France ne seront pas réglés » à cette conférence. Problème de méthode, Ayrault fera déjà la synthèse mardi ! Quelle synthèse ? Les points de vue sont actuellement trop différents pour avoir la prétention de faire une synthèse ; Problème de fonds, qui va être capable de problématiser avec pertinence les enjeux du pays ? Hollande ? Sans doute pas, trop flou, pas assez pertinent et surtout trop littéraire (comme Ayrault). Mais, dit-il, « c’est là que vont s’engager des discussions » qui déboucheront au cours des prochains mois « sur des lois ou des compromis ».  Avant l’ouverture officielle du sommet, le président de la République rencontrera les leaders des organisations syndicales représentatives (CGT, CFDT, FO, CFTC, CGC-CFE) et des patronales (MEDEF, CGPME, UPA) pour évoquer l’amélioration du dialogue social et son inscription dans la Constitution.  La méthode souhaitée par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault -qui fera la synthèse des débats mardi après-midi et dressera la feuille de route – est « le donnant-donnant », le compromis.  La présidente du Medef, Laurence Parisot, met en garde contre la dégradation de la compétitivité des entreprises, estimant qu’une « catastrophe » les attend à la rentrée, et réclame un allégement de leurs charges.  Le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici, est allé dimanche dans son sens, estimant qu’ »il ne faut pas davantage alourdir le coût du travail ».  Les syndicats, eux, sont inquiets de l’avalanche de plans sociaux qui s’abat sur les salariés et réclament une loi pour empêcher les licenciements boursiers.  Autre sujet de friction: la réduction projetée du nombre de fonctionnaires dans certains ministères. Les syndicats réclament une évaluation des missions du service public avant toute décision. Sans parler des multiples autres contradictions.

 

0 Réponses à “Conférence sociale ? Non, il faut une conférence économique, sociale et financière ; bref un plan stratégique de redressement”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol