• Accueil
  • > Présidence tournante de l’Eurogroup Schäuble-Moscovici? La paralysie assurée !

Présidence tournante de l’Eurogroup Schäuble-Moscovici? La paralysie assurée !

Présidence tournante de l’Eurogroup Schäuble-Moscovici? La paralysie assurée !

 Comme pour la gestion de l’Europe c’est la coprésidence qui sert d’alibi a l’incapacité de désigner un manager ; ainsi Merkel et Hollande coprésident  de fait l’union économique et ‘d’une certaine manière la paralysent ; témoin ce sommet européen qui n’a rien résolu et dont on perçoit désormais l’inadaptation aux enjeux réels une fois l’euphorie médiatique passés. Pareil pour l’Eurogroup il fallait un patron, il y en aura deux. D’abord sans doute le ministre allemand des fiances, ensuite Moscovici. Le premier va serrer la vis à la zone euro, et le second la desserrera. On devrait quand même trouver parmi l’armée de fonctionnaires ou de politiques un responsable cacabe de gérer avec efficacité l’Eurogroup en tenant compte des positions allemandes et françaises. Les Delors, ça doit exister encore. La chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande sont prêts à cette solution de compromis pour désigner un successeur au Luxembourgeois Jean-Claude Juncker dont le mandat s’achève le 17 juillet, poursuit le magazine sans citer ses sources.  L’entourage de M. Moscovici a aussitôt estimé que la question n’était « pas d’actualité », assurant ne pas savoir quelles sources ont évoqué cette piste.  Selon Der Spiegel, M. Hollande accepterait finalement que M. Schäuble prenne la présidence de l’Eurogroup durant la première partie d’un mandat de deux ans et demi au total avant de céder la place, à mi-parcours, à M. Moscovici, selon la même source.  Le président de l’UE, Herman Van Rompuy, avait indiqué fin juin que la nomination du nouveau président interviendrait « très probablement » début juillet.  Selon des sources européennes interrogées alors, le président sortant, nommé en 2005, devait être prolongé à son poste, soit pour une prolongation temporaire, soit un nouveau mandat. Car aucun successeur consensuel n’avait été trouvé.  Wolfgang Schäuble, candidat à cette fonction, ne faisait pas l’unanimité.  La France, notamment, refusait sa nomination et poussait en faveur d’une reconduction du Luxembourgeois, qui avait pourtant initialement affirmé vouloir rendre son tablier.

 

0 Réponses à “Présidence tournante de l’Eurogroup Schäuble-Moscovici? La paralysie assurée !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol