• Accueil
  • > BCE : baisse de taux mais pas de rachat d’obligations

BCE : baisse de taux mais pas de rachat d’obligations

BCE : baisse de taux mais pas de rachat d’obligations

 

 L’euphorie du sommet européen va retomber car les décisions de la BCE ne seront pas à la hauteur. Une petite baisse de taux et surtout l’absence de rachat d’obligations. Certes, une baisse d’un quart de point du taux est attendue. Cela le porterait à 0,75%, soit un niveau jamais atteint jusqu’ici. Cependant, cette mesure « ne sera pas suffisante pour soutenir la confiance et donner le stimulus nécessaire à l’économie de la zone euro », jugent Christian Schulz et Holger Schmieding, de la banque Berenberg, notant néanmoins que dans les pays où des taux variables sont pratiqués, cela permettra de réduire la facture des ménages. Pour les deux économistes, il serait plus efficace que la BCE relance son programme de rachat d’obligations publiques et affiche clairement l’objectif de ne plus laisser les taux d’emprunt des pays de la zone euro flamber à des niveaux insoutenables. Une opinion partagée par la directrice du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, selon qui « si l’on cherche une vraie solution, l’expansion du programme de rachat de dette publique est le chemin à suivre », dans un entretien avec la chaîne CNBC. Or ce programme est à l’arrêt depuis mi-février et la BCE semble peu encline à le relancer, comme en témoignent les propos tenus mercredi par le président de la banque centrale néerlandaise. « Le programme d’achat est en sommeil profond, et va le rester », a déclaré Klaas Knot à un hebdomadaire néerlandais. Pour éviter une totale déception des marchés, la BCE pourrait annoncer un nouveau prêt à trois ans aux banques, après ceux de décembre et février, afin de soutenir le crédit et au final la croissance. Mais là encore, les attentes risquent d’être déçues. Son président Mario Draghi a récemment laissé poindre une certaine déception concernant les résultats obtenus. L’institution pourrait donc attendre son enquête sur les conditions du crédit, qui sera publiée fin juillet, avant d’agir, estiment les économistes de DekaBank.

0 Réponses à “BCE : baisse de taux mais pas de rachat d’obligations”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol