• Accueil
  • > France : croissance en berne pour 2012, aussi en 2013 mais il ne faut pas le dire

France : croissance en berne pour 2012, aussi en 2013 mais il ne faut pas le dire

France : croissance en berne pour 2012, aussi en 2013 mais il ne faut pas le dire

Petite manipulation grossière, on va abaisser la prévision de croissance pour 2012 et sans doute les résultats finaux (il suffit de décaler de quelques jours les arrêtés), ce qui permet de gonfler la croissance de 2013. En réalité cette prévision de 2013 est illusoire et la manip est inutile. « Nous avions anticipé pendant la campagne la faiblesse de la croissance en 2012: estimée à 0,7% par le précédent gouvernement précédent, elle sera en réalité de 0,3% », a  déclaré Ayrault  devant les députés, à l’Assemblée nationale.  Cette nouvelle prévision est cependant légèrement en retrait sur celle du programme économique de François Hollande durant sa campagne électorale, qui était bâti sur une hypothèse de croissance de 0,4%.  Pour 2013, « le prudence et la sincérité nous conduisent à anticiper une croissance de l’ordre de 1,2% » contre 1,7% attendu jusqu’ici, a déclaré M. Ayrault.   »Je revendique le sérieux et la responsabilité budgétaires, (…) mais je refuse l’austérité », a lancé le chef du gouvernement.  Cette révision avait été anticipée dès dimanche par le ministre français de l’Economie, Pierre Moscovici, qui avait parlé pour 2012 de 0,4% « ou même un chiffre plus prudent encore » et d’une fourchette de 1% à 1,3% pour 2013.  Pour 2012, le gouvernement a donc finalement retenu une estimation encore plus prudente que celle de l’Institut national de la statistique (Insee) qui tablait la semaine dernière sur 0,4%.  Cette nouvelle prévision est très en retrait aussi sur celles d’organisations internationales comme l’OCDE (+0,6%) et le FMI (+0,5).  Elle place la France derrière l’Allemagne, qui devrait connaître, toujours selon l’Insee, une croissance de 1% en 2012, mais au-dessus de la moyenne de la zone euro, en pleine récession (-0,3%).  La France souffre de la faible activité dans la zone euro en pleine crise de la dette, contexte qui pèse sur la demande intérieure et les exportations, mais aussi d’une compression du pouvoir d’achat, moteur traditionnel de la croissance, et d’une hausse du chômage qui flirte avec la barre des 10%.

0 Réponses à “France : croissance en berne pour 2012, aussi en 2013 mais il ne faut pas le dire”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol