• Accueil
  • > Kerviel : à nouveau condamné à 390 000 ans de salaires ; et bientôt aux travaux forcés à perpétuité ? Une victoire pour la justice !

Kerviel : à nouveau condamné à 390 000 ans de salaires ; et bientôt aux travaux forcés à perpétuité ? Une victoire pour la justice !

Kerviel : à nouveau condamné à 390 000 ans de salaires ; et bientôt aux travaux forcés à perpétuité ? Une victoire pour la justice !

 

Le ridicule ne tue pas, ni la Société générale, ni la justice. Il est probable que la sentence sera la même en appel pour Kerviel : une condamnation à 4.9 milliards de dommages et intérêts. Comme Kerviel ne travaille pas ; il devra rembourser pendant environ 400 000 ans. Une sorte de condamnation à vivre longtemps très longtemps. La justice française s’américanise en prononçant des peines impossibles à assumer. Logiquement on devrait aussi le condamner non pas à trois ans de prison ferme mais à au moins 5000 ans ferme. Quand on a un bon bouc émissaire, autant s’en servir. Sans doute irresponsable, il n’a fait qu’amplifier à l’excès les dérives des banques pour les produits à risque ; les patrons des banques eux ne sont pas inquiétés, pire ils ont en général bénéficié de retraites chapeaux. Kerviel, lui ne s’est même pas enrichi ; un comble qui démontre vraiment son irresponsabilité et son inconséquence. On espère que le président de la république pourra commuer sa peine, par exemple en travaux forcés à perpétuité dans l’ile de Ré ou à Cayenne. La justice coupée le plus souvent des réalités économiques sociales et financières montre son grand courage en tapant sur un pauvre type qui n’a même pas eu l’intelligence de mettre de coté queues profits de ses extravagances. Quel délice pour la justice de juger les pauvres, les incompétents, les marginaux du système.   La Société Générale ne change pas de stratégie. Lundi, elle a demandé à la cour d’appel de Paris de condamner Jérôme Kerviel, son ancien trader, à payer 4,9 millions d’euros de dommages et intérêts. Cette somme correspond au montant de la perte historique pour laquelle Jérôme Kerviel, aujourd’hui âgé de 35 ans, est poursuivi. C’est aussi la somme à laquelle il avait été condamné en 2010, en première instance, en même temps que cinq ans de prison dont trois fermes. 4,9 millions d’euros, cela équivaut à 390.000 ans de Smic. Autrement dit, il s’agit d’une somme qui n’est évidemment pas remboursable, comme l’a reconnu l’un des avocats de la Société Générale, Me Jean Viel, lundi, au cours de sa plaidoirie. Pour sa défense, Jérôme Kerviel a théorisé au cours de son procès en appel le scénario d’une machination, selon laquelle la Société Générale aurait profité de cette affaire pour masquer ses pertes dans la crise des « subprimes » américains, en 2008. Une théorie vivement rejetée par la banque. Bah voyons !

0 Réponses à “Kerviel : à nouveau condamné à 390 000 ans de salaires ; et bientôt aux travaux forcés à perpétuité ? Une victoire pour la justice !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol