• Accueil
  • > L’INSEE s’aperçoit enfin du recul du pouvoir d’achat (et du net ralentissement de la consommation en 2011)

L’INSEE s’aperçoit enfin du recul du pouvoir d’achat (et du net ralentissement de la consommation en 2011)

L’INSEE s’aperçoit enfin du recul du pouvoir d’achat (et  du net ralentissement de la consommation en 2011)

Changement de gouvernement, changement d’analyse de L’institut normalement payé pour éclairer lés évolutions économiques ; Sous Sarkozy, l’INSEE a toujours affirmé que le pouvoir d’achat n’était pas atteint  et qu’il augmenterait même de de 0.4% en 2011 ! En fait ce pouvoir d’achat a reculé de 0.1% ; Au moins car les indicateurs qui permettent de mesurer la hausse des prix est grandement obsolète compte tenu du changement de la  structure de la consommation et de sa diversité. Le pouvoir d’achat des ménages français a donc reculé en 2011 et leurs dépenses de consommation ont fortement ralenti, contribuant peu à la croissance économique, selon une étude rendue publique vendredi par l’Institut national de la statistique (Insee). Plus de 7000 agents de l’INSEE pour faire cette grande découverte (et d’autres du même calibre  avec 6 mois, un voire deux ans de retard pour certaines données. ). Un institut d’études et de statistiques est sans doute nécessaire mais il lui faudrait un peu d’indépendance, de pertinence et de déontologie. Pas sûr non plus que ce service de l’Etat ait à s’occuper de données notamment sectorielles qu’on peut trouver plus facilement et plus rapidement dans des organismes privés; bref : là comme ailleurs c’est la nature et la qualité des missions régaliennes qui sont en cause. Après mûre réflexion et surtout changement de gouvernement, l’INSEE constate donc que   »Le manque de dynamisme de la consommation est dû en grande partie à la douceur exceptionnelle du climat de l’année 2011, les ménages réduisant leurs dépenses de chauffage », explique l’Insee. En 2011, la dépense de consommation des ménages a progressé de seulement 0,3% à prix constants après avoir augmenté de 1,4% l’année précédente.  L’accélération des prix (+2,1% après +1,1%), du fait du renchérissement de l’énergie et de certains produits alimentaires, a plus que compensé celle des revenus. Mesuré au niveau individuel, c’est-à-dire rapporté au nombre d’unités de consommation, le pouvoir d’achat a ainsi connu un léger repli de 0,1% en moyenne en 2011, après une progression de 0,3% en 2010.  La dépense de consommation des ménages n’a contribué que pour 0,1 point de pourcentage à la croissance de 1,7% du produit intérieur brut enregistrée l’année dernière. Leur consommation effective, c’est-à-dire incluant les consommations individualisables des administrations publiques et des institutions sans but lucratif au service des ménages, a quant à elle contribué pour 0,4 point de pourcentage.  Le taux d’épargne des ménages en pourcentage du revenu disponible brut a légèrement augmenté pour atteindre 16,1% contre 15,9% en 2010.

 

0 Réponses à “L’INSEE s’aperçoit enfin du recul du pouvoir d’achat (et du net ralentissement de la consommation en 2011)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol