• Accueil
  • > Allemagne : Wolfgang Schäuble allume Monti

Allemagne : Wolfgang Schäuble allume Monti

Allemagne : Wolfgang Schäuble allume Monti

Pour chauffer l’ambiance de la mini rencontre à 4,  le ministre allemand des finances allume la plupart des pays en désaccord avec l’Allemagne et particulièrement Monti. D’abord pour limiter la capacité de négociation de Monti ensuite pour le discréditer. En clair, le mini sommet débouchera sur un mini accord et pas question de changer le positon de l’Allemagne.  À la veille d’un sommet avec la France, l’Italie et l’Espagne, cela ressemble furieusement à un rappel à l’ordre. L’Allemagne, lasse de voir fuser chaque jour de nouvelles idées de financements européens, a invité jeudi ses partenaires de l’euro à appliquer d’abord les règles acceptées en commun. Pour elle, ce serait un meilleur moyen d’en finir avec la crise de la dette.  Signal d’un agacement croissant à Berlin, le ministre des finances Wolfgang Schäuble a choisi d’ouvrir le feu avant le rendez-vous quadripartite Merkel-Hollande-Monti-Rajoy. «Nous n’avons pas besoin d’un débat public permanent, comme si nous n’étions pas d’accord depuis longtemps sur les mesures à prendre, a-t-il dit. Il suffirait au contraire d’appliquer les objectifs définis en commun pour que la crise se dénoue rapidement». Le bras droit d’Angela Merkel rappelle ainsi la règle que la chancelière pourrait répéter à ses pairs, demain à Rome: pas de crédit européen supplémentaire sans engagement national vérifiable. C’est ce que les experts appellent la conditionnalité. Le précepte vaut pour les eurobonds, émissions européennes mutualisées que François Hollande semble sur le point de remiser si l’on en croit son premier ministre, face à l’hostilité allemande. Ces dernières heures, c’est Mario Monti qui s’est retrouvé dans la ligne de mire de Berlin. Depuis deux jours, l’Italie fait savoir à demi-mot qu’elle souhaite bénéficier d’un soutien inusité du fonds de sauvetage FESF: le rachat d’obligations publiques sur le marché secondaire, technique qui permettrait de réduire la tension sur les taux de la dette italienne. Implicitement encore, Rome voudrait que ce soutien européen lui soit offert sans les conditions qui s’y rattachent, à savoir un diagnostic posé par la BCE et un programme de politique économique fixé «par accord mutuel», au sein de l’Eurogroupe. Madrid a tenté la même manœuvre – en vain jusqu’ici – lorsqu’elle a entamé les travaux d’approche pour la recapitalisation de ses banques via le fonds de sauvetage. La réaction allemande, plutôt sèche, est la même pour les deux pays: «les conditions dans lesquelles intervient le FESF ont déjà été fixées en commun», répond Wolfgang Schäuble, interrogé sur la requête italienne au début d’une rencontre des ministres des Finances de l’Eurogroupe à Luxembourg.

0 Réponses à “Allemagne : Wolfgang Schäuble allume Monti”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol