• Accueil
  • > Un témoignage qui peut changer le procès Kerviel

Un témoignage qui peut changer le procès Kerviel

Un  témoignage qui peut changer le procès Kerviel

Il affirme que Jérôme Kerviel n’est pas responsable des près de 5 milliards d’euros de pertes dont l’accuse la Société générale. Philippe Houbé, un salarié d’une société de courtage filiale de la banque, devrait expliquer aux juges que ses « supérieurs ont tout vu, tout su ». Selon son récit à Libération, « la banque connaissait l’ampleur des engagements de Kerviel dès l’année 2007. Ils ont regroupé toutes les opérations perdantes du desk et l’ont chargé au maximum », jusqu’à devoir enregistrer 4,9 milliards de pertes en janvier 2008. Un part significative de cette somme correspondrait alors à des pertes liées aux subprimes, des prêts hypothécaires qui se sont avérés pourris à l’éclatement de la bulle immobilière américaine. Avant même de témoigner à la barre, Philippe Houbé a été contré par un responsable de la banque. Un ancien supérieur de Jérôme Kerviel a qualifié hier sa thèse de « gigantesques mensonges ». En première instance, en 2010, Jérôme Kerviel a été jugé seul responsable de la perte de la banque, condamné à trois ans de prison ferme et à des dommages et intérêts de 4,9 milliards d’euros.

0 Réponses à “Un témoignage qui peut changer le procès Kerviel”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol