• Accueil
  • > Aide au secteur automobile : Montebourg étudie

Aide au secteur automobile : Montebourg étudie

Aide au secteur automobile : Montebourg étudie

 

 Notre ministère « étudie la possibilité de réactiver les aides publiques pour le secteur automobile », a en effet indiqué lors d’une conférence de presse, ce mercredi, le ministre Arnaud Montebourg, avant de confier qu’il avait déjà discuté de ce dossier avec Carlos Goshn, il y a plusieurs semaines. Soit avant même sa prise de fonctions.  « La demande [d'une aide] n’a pas été transmise formellement au gouvernement, mais nous l’étudions (…). Nous avons besoin d’en discuter avec le président de la République et le Premier ministre », a-t-il pris soin d’ajouter au lendemain d’un appel à de nouvelles mesures de soutien gouvernemental en faveur du commerce automobile lancé devant des journalistes par Carlos Tavares, le directeur général délégué de Renault.  ‘Ce que j’appellerais de mes voeux, c’est qu’on soutienne le marché français et le marché européen, soutenir un niveau minimum du marché européen, c’est une question qui va se poser’, a en effet déclaré mardi le numéro 2 du groupe devant la presse lors d’une visite du centre logistique du groupe à Cergy-Pontoise (Val d’Oise).

‘Toute sorte de mesure de soutien, dès l’instant qu’elle booste la demande, est bonne à prendre’, a-t-il alors plaidé ‘Que ce soit l’angle environnement ou l’angle renouvellement du parc, dans tous les cas on est parfaitement ouvert et favorable.’ ‘Je ne crois pas que les projets précédents aient suffisamment modernisé le parc roulant pour qu’il n’y ait plus de potentiel‘, a encore poursuivi le directeur général délégué de Renault, alors que le groupe automobile français a vu ses ventes chuter de plus de 19 % sur un an dans l’Hexagone depuis janvier .  Prié de dire si Renault avait pris contact avec le nouveau gouvernement français en ce sens, il a répondu que c’était possible au niveau de Carlos Ghosn, le PDG du groupe, guère plus optimiste sur l’évolution du marché automobile sur le Vieux Continent. Son groupe anticipe ‘trois à quatre années de plus de stagnation‘ dans l’automobile européenne, a confié ce dernier lors d’un petit déjeuner organisé le même jour à New York par le Wall Street Journal; Et d’ajouter que Renault et Nissan se préparaient ‘au pire’ en Europe, où les ventes d’automobiles accompagnent une conjoncture économique généralement morose. Lors de la publication de son chiffre d’affaires du premier trimestre, Renault avait déjà reconnu que la faiblesse du marché européen était ‘plus importante que prévu’, mais le constructeur avait alors indiqué qu’il s’attendait à ce que cette faiblesse s’atténue progressivement au deuxième trimestre.  Autre signe inquiétant : l’annulation de la présentation presse de la future Clio 4 le mois prochain à Genève pour cause de contexte économique ‘contraignant’.

 

0 Réponses à “Aide au secteur automobile : Montebourg étudie”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol