• Accueil
  • > Moscovici : l ‘aide à l’Espagne sera « neutre » pour les finances publiques françaises ! Tu rigoles

Moscovici : l ‘aide à l’Espagne sera « neutre » pour les finances publiques françaises ! Tu rigoles

Moscovici : l ‘aide à l’Espagne sera « neutre » pour les finances publiques françaises ! Tu rigoles

Sans rire, Moscovici affirme que l’aide décidée pour l’Espagne n’aura aucun effet sur les finances de la France. Curieux non, non ? La France n’a pas le premier euro pour financer une telle opération ; ce sont bien entendu les instances européennes qui vont le faire avec la garantie des Etats. En clair, on va emprunter pour prêter à l’Espagne. Moscovici a par contre raison quand il considère nécessaire de créer une espace de solidarité financière ; espace qui cependant ne sera pas gratuit en cas de défaillance de l’un des membres de cet espace/  « Nous allons tout faire pour (…) qu’il y ait dans les semaines qui viennent le cadre structurel qui rassure définitivement sur le fait que l’euro, c’est à la fois un espace monétaire, mais c’est aussi un espace de croissance, c’est un espace de solidarité », a déclaré ce mardi matin Pierre Moscovici, le ministre de l’Economie, des Finances et du Commerce extérieur.  Et de préciser sa pensée en soulignant que le prochain sommet européen des 28 et 29 juin prochains « est le moment, me semble-t-il, où les européens doivent définir enfin le cadre qui permet de consolider définitivement, sur le plan politique, sur le plan budgétaire, sur le plan social aussi, l’euro ». Une nécessité d’autant plus grande que le ministre ne cache pas les limites du récent plan d’aide de l’Europe à une recapitalisation des banques espagnoles qui, après avoir enthousiasmé les marchés en début de semaine, est désormais regardé avec plus de prudence. Ce mardi, la Bourse de Madrid ouvre d’ailleurs en repli, pénalisée par la baisse des valeurs bancaires. « Ce que nous avons fait pour l’Espagne, c’est une étape convaincante, mais il faut aller encore plus loin », a ajouté le ministre en soulignant qu’à ce stade, le montant du prêt accordé au secteur bancaire espagnol était inconnu. Car les 100 milliards d’euros que les ministres des Finances de la zone euro ont décidé de débloquer pour l’Espagne constituent un plafond. Madrid s’engageant à préciser le montant de ses besoins dès que seront connus les résultats d’audits indépendants en cours sur son système bancaire.  Quelle que soit la somme finalement nécessaire à Madrid, cette aide européenne n’aura aucun effet sur les finances publiques françaises a également précisé Pierre Moscovici : « nous avons déjà voté un plafond de garanties au Parlement qui inclut cette éventualité » d’aide financière. Mais le sommet européen de la fin juin restera délicat à négocier du fait des divergences qui existent toujours entre Paris et Berlin. François Hollande défend la nécessité d’intégrer un volet « croissance » au Pacte budgétaire européen, tandis qu’Angela Merkel juge qu’il ne peut y avoir de croissance forte sans réduction des déficits publics. Il propose notamment la création d’euro-obligations, une proposition qui est « toujours sur la table », a réaffirmé Pierre Moscovici. « Le président de la République François Hollande a une proposition qui est à la fois d’avancer vers une union bancaire en Europe, d’avancer vers la stabilité, vers la solidarité et aussi de mettre en oeuvre une politique de croissance », a-t-il dit.

0 Réponses à “Moscovici : l ‘aide à l’Espagne sera « neutre » pour les finances publiques françaises ! Tu rigoles”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol