• Accueil
  • > Contrairement à Merkel, une majorité d’Allemands estiment que le pire de la crise est à venir

Contrairement à Merkel, une majorité d’Allemands estiment que le pire de la crise est à venir

Contrairement à Merkel, une majorité d’Allemands estiment que le pire de la crise est à venir

Pour Merkel la priorité n’est pas la croissance, ni le soutien aux pays en difficultés financières. Pour résumer austérité d’abord, on verra le reste plus tard. Merkel pense donc que l’Allemagne va demeurer un ilot de prospérité dans un désert économique. Ce n’est pas ce que pensent une majorité d’allemands beaucoup plus lucides. Près de quatre Allemands sur cinq (78%) se déclarent persuadés que « le pire de la crise de la dette en zone euro » est encore à venir, selon un sondage publié jeudi. Selon l’enquête d’opinion DeutschlandTrend pour la chaîne publique ARD, un Allemand sur deux (53%) craint également que la crise ait des conséquences sur son patrimoine et ses revenus, un sur quatre s’attendant à des « effets significatifs ». Seuls 16% estiment qu’ils seront épargnés. Si plus d’un Allemand sur deux déclare également « se faire des soucis » pour ses économies, 70% estiment que la monnaie unique survivra à la crise et continuera d’exister dans les prochaines années. Ils sont cependant plus de la moitié (55%) à penser qu’il aurait été préférable que l’Allemagne conserve le Deutschemark comme monnaie nationale. Dans le cas de la Grèce, les Allemands estiment à une très forte majorité (83%) qu’Athènes devra quitter la zone euro si le gouvernement n’accepte pas les engagements pris envers ses partenaires européens.

 

0 Réponses à “Contrairement à Merkel, une majorité d’Allemands estiment que le pire de la crise est à venir”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol