• Accueil
  • > Le gouvernement prend en charge le dossier Doux

Le gouvernement prend en charge le dossier Doux

Le gouvernement prend en charge le dossier Doux

A quoi joue Charles Doux ? Communiqué cinglant d’Arnaud Montebourg et de Stéphane Le Foll, vendredi soir, aussitôt après l’annonce du placement en redressement judiciaire du groupe familial basé à Châteaulin dans le Finistère. Dans ce communiqué, ils accusent clairement Charles Doux d’avoir rompu les négociations en cours avec Bercy et d’avoir fait échouer un plan de sauvetage pourtant quasi-ficelé. Les ministères du Redressement productif et de l’Agriculture déplorent la « décision personnelle » de Charles Doux qui a refusé un « apport de 35 millions d’euros » par la banque Barclays, déjà détentrice d’une créance de 140 millions sur le volailler, l’entreprise estimant pour sa part que les plans de refinancement proposés « reposaient sur des solutions à court terme qui n’offraient pas de garanties suffisantes« . « On est aujourd’hui dans une situation d’urgence qui nécessite une vigilance toute particulière (…) pour éviter une catastrophe tant économique que sociale« , souligne le ministre de l’Agriculture.   »Un administrateur judiciaire a été nommé et assistera la direction de l’entreprise dans la mise au point d’un plan de continuation, en France, privilégiant l’emploi et la pérennité de l’entreprise« , indique pour sa part le volailler dans un communiqué. « Le groupe Doux va mettre immédiatement en place un plan d’aide destiné aux fournisseurs stratégiques et aux éleveurs afin qu’ils ne subissent aucune difficulté« , ajoute le texte. Le groupe Doux, qui emploie 3.400 personnes en France, doit faire face à 340 millions d’euros de créances.

 

0 Réponses à “Le gouvernement prend en charge le dossier Doux”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol