• Accueil
  • > Chantiers sociaux : la méthode appréciée par le MEDEF (et les syndicats)

Chantiers sociaux : la méthode appréciée par le MEDEF (et les syndicats)

Chantiers sociaux : la méthode appréciée par le MEDEF (et les syndicats)

Comme les autres délégations, Laurence Parisot a salué la concertation engagée ; « nous apprécions la méthode de travail », résumée en trois mots: « écoute, échange, concertation ». Il s’agit selon elle « clairement la meilleure façon d’agir car nous sommes tous dans le même bateau » pour « trouver l’intérêt commun supérieur ».  La patronne du Medef, Laurence Parisot, a alerté mardi le Premier ministre sur « la fragilité du tissu économique » et réclamé que la grande conférence sociale de juillet « comporte un volet économique », tout en saluant sa méthode d’ »écoute » et de « concertation ».   »C’est un signal d’alarme que nous tirons », « il faut être très prudent, très très attentif à ce qui pourrait être une augmentation du coût du travail », en « augmentant les charges sociales », a déclaré à la presse Mme Parisot, qui a clos la journée marathon de consultations des partenaires sociaux menées par Jean-Marc Ayrault et quatre ministres à Matignon.  Elle leur a remis une liste d’ »indicateurs » montrant « la chute de rentabilité, la chute des possibilités de financement, bref la dégradation de la situation de nos entreprises ».  Pour cette raison, elle a expliqué avoir demandé « que la conférence sociale comporte également un volet économique » et que les enjeux soient abordés « dans une perspective européenne ».   »Un cadrage économique de la situation est nécessaire sur un certain nombre de réformes envisagées par le gouvernement, je pense notamment aux retraites », a-t-elle ajouté.  Il s’agit selon elle « clairement la meilleure façon d’agir car nous sommes tous dans le même bateau » pour « trouver l’intérêt commun supérieur ».  Elle a identifié des convergences de vue avec le gouvernement « sur ce diagnostic de la fragilité de la situation économique », « l’intérêt et la nécessité d’une initiative de croissance » et une « priorité » partagée: « l’emploi, l’emploi, l’emploi ». La « priorité des priorités, c’est d’éviter au 2e semestre de cette année une augmentation des plans sociaux », a-t-elle martelé.  Tout en redisant son opposition à un coup de pouce du Smic, qui « empêcherait les embauches », elle a proposé de « travailler sur les trajectoires des salariés qui sont au Smic » pour qu’ils y restent « le moins longtemps possible », pensant notamment aux « 20% de jeunes » qui ne décollent pas d’un salaire minimum.  Sur le rétablissement de la retraite à 60 ans pour les salariés ayant commencé très tôt, qui doit être arbitré par le gouvernement dans les deux semaines à venir, elle a en revanche précisé ses inquiétudes: « il y a un risque très sérieux sur les régimes complémentaires, notamment sur l’un d’entre eux (ndlr: l’Agirc) qui pourrait se retrouver en situation de faillite à l’horizon 2014-2015″.

0 Réponses à “Chantiers sociaux : la méthode appréciée par le MEDEF (et les syndicats)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol