• Accueil
  • > Duflot dans un ministère de l’environnement toujours aussi bidon ?

Duflot dans un ministère de l’environnement toujours aussi bidon ?

Duflot dans un ministère de l’environnement toujours aussi bidon ?

 

 

Duflot quitte ses fonctions chez les verts et se prépare à entrer au gouvernement. « Le gouvernement qui vient, la majorité qui vient, doit être celle de l’audace, du changement, nous devons faire ce pari » et « passer clairement à une écologie de l’action et de la responsabilité », « sans chercher le pouvoir pour le pouvoir » mais avec l’idée de « transformer le pouvoir », leur a dit Cécile Duflot.  La secrétaire nationale d’EELV, qui pourrait devenir ministre, a souligné la « fierté des écologistes à avoir apporté leur pierre » à la victoire car « 51,6% (total de François Hollande, ndlr) moins 2,3% (score d’Eva Joly), ça ne fait pas 50%! »  Alors, on a « l’obligation au moins d’essayer », a estimé la candidate aux législatives à Paris, car « jouer la défaite dans cinq ans en espérant ramasser la mise », comme le fait le Front de Gauche de Jean-Luc Mélenchon, ce n’est pas une bonne tactique: « la droite et l’extrême droite peut-être rassemblées » l’emporteront.  Sans ministres EELV, « les écologistes aboieront et la caravane du productivisme continuera son chemin comme si de rien n’était », a également jugé l’ex-candidate Eva Joly, dont certains responsables disent qu’elle veut aussi sa place au gouvernement malgré son désastreux score de 2,3% du premier tour. Alors y aura-t-il un ministère de l’Environnement pour un « écolo », peut-être Cécile Duflot? Si c’est le cas, à EELV, on souhaite que son périmètre soit au moins égal à celui qu’avait Nathalie Kosciusko-Morizet (écologie, développement durable, transports et logement). La preuve que les verts politisés n’ont rien compris car ce ministère n’a jamais existé même sous Borloo ; En réalité ce ministère regroupe essentiellement l’ancien ministère des transports et de l’équipement dont on a repeint en vert les administrations. Ainsi le conseil général des ponts, les plus ardents défenseurs des infrastructures routières à n’importe quelles conditions est devenu le conseil général de l’environnement, avec les mêmes ou presque ; En outre et surtout le nucléaire, l’énergie en général, l’industrie, l’agriculture ou la chimie ou la pharmacie ont échappé à la responsabilité de ce ministère bidon.  Dans ces conditions, il n’est guère dangereux d’y mettre Duflot. L’environnement mérité mieux, d’abord un positionnement auprès du Premier ministre ensuite une personnalité d’une autre épaisseur.

0 Réponses à “Duflot dans un ministère de l’environnement toujours aussi bidon ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol