• Accueil
  • > Présidentielles : une campagne trash caractérisée par la critique et hors sujet

Présidentielles : une campagne trash caractérisée par la critique et hors sujet

Présidentielles : une campagne trash caractérisée par la critique et hors sujet

Cette campagne n’aura pas atteint des sommets et vue de l’étranger, elle paraît assez décalée par rapports aux enjeux ; sur le fond, des thèmes centraux n’ont peu ou mal été abordés, la dette, le rôle de l’Etat, la régulation, le fonctionnement de l’Europe, l’international hors Europe, la compétitivité,  la sociologie politique (place des femmes, des jeunes, des acteurs économiques etc.), la négociation entre les partenaires sociaux et surtout l’emploi. Pourquoi ? Sans doute parce que les marges de manœuvre au plan financier sont étroites, que le champ des réformes est trop grand et trop complexe , que la plupart des grands candidats n’ont strictement aucune expérience de l’économie réelle,  ( comme les entourages des prétendants qui sont des fonctionnaires) et qu’enfin la récession est là, Inévitable en 2012 au moins et que la seconde partie de 2012 risque d’être très douloureuse. Seul Bayrou s’est essayé à l’exercice mais n’a pas été au bout de son propos ; On promet des hausses de revenus là où faudrait ne s’engager que sur une limitation de leur baisse. Même chose pour le chômage. Eviter la casse, les plans massifs de licenciements après les élections, des objectifs déjà majeurs ; Pour la relance, indispensable bien sûr car l’austérité conduit l’Europe dans le mur, si effectivement Merkel l’accepte, les effets ne se feront pas sentir avant 201. 60 à 70% des français estiment d‘ailleurs que les propositions ne sont pas adaptées aux questions centrales. Ce sera donc un vote d’opposition au premier comme au premier tour. On ne vote pas pour celui qu’on souhaite mais contre celui qu’on ne veut pas. D’ailleurs l’essentiel de cette campagne a surtout été consacrée à la critique de l’autre et ça continue au second tour. C’est une campagne de démolition de la part de Sarkozy ; une campagne trash : invectives, injures, mensonges. Davantage un match de boxe qu’une confrontation sereine et responsable (dernier round à la télé). Du grand guignol à certains moments. Il fallait s’y attendre l’agressivité est ce qui caractérise Sarkozy, tous en ont été victimes, ses adversaires bien sûr mais aussi son entourage. Sarkozy n’a qu’un seul adversaire lui-même, il est son pire ennemi, ses outrances, son égocentrisme surdimensionné, son caractère versatile,  sa violence même ont détruit sa posture présidentielle. Hollande sera-t-il pour autant à la hauteur ? C’est une autre question qui dépendra notamment de la qualité de son entourage ; s’il se laisse phagocyter par les fonctionnaires, le changement maintenant demandera quelques semaines !

0 Réponses à “Présidentielles : une campagne trash caractérisée par la critique et hors sujet”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol