• Accueil
  • > La police saisie en cas de publication des résultats avant 20h, du pipeau !

La police saisie en cas de publication des résultats avant 20h, du pipeau !

La police saisie en cas de publication des résultats avant 20h, du pipeau !

C’est la France, on interdit même ce qui est impossible. Formidable pays à la légalité virtuelle mais qui se gave de lois, de décrets, de circulaires, d’institutions et d’organismes inutiles. Le procureur de Paris a lancé un avertissement aujourd’hui concernant la publication des résultats avant 20 heures. Il a expliqué que la police serait systématiquement saisie en cas d’annonce anticipée.  La loi est-elle archaïque à l’heure des réseaux sociaux et de la circulation de l’information sur internet ? Le code électoral interdit en effet la publication des résultats avant la fermeture des derniers bureaux de vote pour ne pas « fausser la sincérité du scrutin ». Dans les grandes villes, les bureaux ferment à 20 heures. Sauf que depuis plusieurs élections, ces résultats sont disponibles bien avant l’heure légale sur des sites de médias étrangers, belges ou suisses notamment. Et cette année, des médias français, Libération en tête, se sont interrogés sur la possibilité de les publier dès 18h30. L’information risque également de circuler sur les réseaux sociaux, Twitter en tête. Les candidats se sont également exprimés sur le sujet. Ce matin Nicolas Sarkozy a expliqué qu’il ne serait « pas choqué » par une publication des résultats du premier tour dès 18h30. François Hollande de son côté a expliqué qu’il fallait « être sévère » contre ceux qui publient les résultats avant 20 heures. Le candidat socialiste s’est en revanche déclaré « favorable » à ce qu’à l’avenir les bureaux de vote ferment partout à 19 heures.  « Je pense qu’il faut être sévère à l’égard de ceux qui publieraient avant l’heure des informations qui pourraient –non pas fausser le scrutin parce que je ne pense pas que ça ait des conséquences– mais rendre presque inutile le vote » Aujourd’hui le parquet de Paris a donc menacé d’engager des poursuites judiciaires en cas de diffusion d’estimation de résultats ou de sondage sortie des urnes. François Molins, le procureur, a expliqué « qu’un dispositif a été arrêté permettant au parquet de Paris, en cas de violation de cette interdiction, de saisir immédiatement pour enquête la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) de la direction régionale de police judiciaire ».  L’infraction est punie d’une amende maximale de 75.000 euros. De leurs côtés les médias étrangers affirment ne rien risquer, de même que les internautes. La RTBF l’affirme sur son site internet.

 

0 Réponses à “La police saisie en cas de publication des résultats avant 20h, du pipeau !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol