• Accueil
  • > Agriculture, production de céréales : record mondial mais spéculation

Agriculture, production de céréales : record mondial mais spéculation

Agriculture, production de céréales : record mondial mais spéculation  

C’est le paradoxe , la production mondiale n’a jamais été aussi importante et pourtant les cours notamment du  blé ne cessent d’évoluer à la hausse comme à la baisse dans des proportions considérables. Comme pour le pétrole, la variation des cours ne dépend pas uniquement de la production mais de facteurs politiques, financiers et spéculatifs. La production mondiale de céréales est attendue à un niveau record en 2011/2012, grâce à de meilleures récoltes dans les deux hémisphères, mais les stocks, bien que revus en légère hausse, devraient rester tendus, a indiqué vendredi le Conseil international des céréales. La production mondiale devrait atteindre 1.841 millions de tonnes (Mt), en hausse de 11 Mt par rapport aux projections de janvier, selon le CIC, une organisation basée à Londres et regroupant grands pays producteurs et importateurs.  Cette progression s’explique par le relèvement des attentes de productions en Australie, au Kazakhstan, en Ukraine, en Inde et au Brésil. Ce dernier pays envisage de réaliser de nouvelles cultures de maïs pour compenser les pertes occasionnées lors de la sécheresse de l’automne et de l’hiver dernier.  La consommation mondiale est ajustée à la hausse (+5 Mt) à 1.836 Mt, contre 1.785 Mt estimé en 2010/2011. La part destinée à l’alimentation animale est relevée de 4 Mt à 775 Mt, soit une hausse de 4% par rapport à 2010/2011.  En revanche, le CIC anticipe un ralentissement de la consommation industrielle, qui ne devrait croître que de 2% cette année, avec un recul de l’utilisation de maïs pour fabriquer de l’éthanol, utilisé dans les biocarburants, après le pic enregistré en 2011. Les stocks mondiaux de céréales sont attendus en légère progression, à 378 Mt contre 373 Mt en 2010/2011 et 404 Mt en 2009/2010.  En blé, la production mondiale est projetée à 695 millions de tonnes (Mt), soit une hausse de 5 Mt par rapport aux prévisions du mois de janvier. En 2010/2011, la production mondiale avait été estimée à 653 Mt.  Cet accroissement de la production devrait s’accompagner d’une augmentation des stocks de fin de campagne à 211 Mt (+7 Mt), contre 196 Mt en 2010/2011, éclipsant le dernier record établi en 1990/2000, note le CIC. En maïs, la production mondiale s’établirait à 864 Mt (+3 Mt), malgré les chutes de production en Amérique latine –Argentine et Paraguay en première ligne– en raison de la sécheresse.  Les stocks mondiaux de maïs restent faibles, même s’ils sont revus en légère hausse (+1 Mt) à 126 Mt. Ces derniers pourraient encore s’amoindrir dans les mois à venir, prédit le CIC, du fait d’une demande soutenue de la part des pays importateurs. Les exportations atteindraient un plus haut depuis quatre ans à 95 Mt. La production mondiale de graines de soja reste en recul de 8% à 246,5 Mt par rapport à l’an passé, en raison de productions plus faibles que prévu dans les principaux pays producteurs.  Sous l’effet d’une demande intense de la Chine particulièrement, le niveau des exportations est estimé à 91,7 Mt en 2011/2012. Enfin, les exportations de tourteaux de soja, produits dérivés issus de la trituration, devraient atteindre un niveau record de 58,4 Mt, en hausse de 3% par rapport à l’an passé, portées par une demande accrue de la part des pays asiatiques.  En conclusion des productions en nette hausse mais qui ne garantissent pas la stabilité des prix. En cause, la déception des investisseurs sur le marché des actions et des obligations et qui se reportent désormais sur les matières premières notamment alimentaires. Ce qui par ailleurs cause d’énormes dégâts dans certaines pays pauvres (voir à cet égard l’évolution des prix en Afrique). Du coup les agriculteurs sont invités à s’initier aux marchés financiers et d’une certaine manière aussi à participer à la spéculation. Il faut convenir qu’il n’y a aucune raison économique (ou morale)  pour que les profits sur les productions soient en grande partie détournés par des intermédiaires financiers étrangers à la profession.

0 Réponses à “Agriculture, production de céréales : record mondial mais spéculation”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol