• Accueil
  • > Sarkozy sur le travail : pathétique, le « Mozart » de la politique

Sarkozy sur le travail : pathétique, le « Mozart » de la politique

Sarkozy sur le travail : pathétique, le « Mozart » de la politique

 

Lors de la récente adoption de la TVA sociale, Sarkozy avait oublié les salariés. Il se rattrape. Après les propositions mercredi soir au JT de France 2, place au service après vente. Ce jeudi, Nicolas Sarkozy a choisi le Nord, le centre de formation des apprentis (CFA) de Tourcoing. Accueilli sous les quolibets, explique la réduction des charges salariales sur les bas salaires annoncée la veille.  «Hier, j’ai complété le dispositif» de la TVA anti-délocalisation, vante-t-il. Il faut, selon lui, «réduire cette différence entre le brut et le net» au profit de «sept millions de travailleurs». Au sujet des golden parachutes, il confesse que l’imposition à 71%, «c’était insuffisant». «On passe au cran au-dessus» en les interdisant. «On n’a pas tout fait en 5 ans», poursuit Nicolas Sarkozy, «c’est pour ça que je me représente».  C’est donc plus que jamais le candidat, venu en TGV, et non le président de la République qui déambule dans les allées du CFA. Nicolas Sarkozy demande à une apprentie-fleuriste d’un certain âge, en reconversion professionnelle, qu’il a confondue avec une prof: «Vous avez eu un problème?» «Non, j’ai toujours aimé ça», répond-elle, un brin vexée. Nicolas Sarkozy de rebondir: «C’est formidable, je défends l’apprentissage à tous les âges.» Mais c’est bien de la jeunesse dont il fait l’éloge au moment de conclure. «Moi, j’ai commencé à 21 ans, ça ne m’a pas empêché de faire une belle carrière», se vante-t-il. Avant de faire le parallèle avec Michel-Ange qui avait «20 ans» quand il a sculpté la Pièta, Mozart, «un type qui a fait une grande carrière» jeune, tout comme Rimbaud. En fait Sarkozy  il n’a pas commencé sa carrière professionnelle à 21 ans mais à 26 ans ; pas comme apprenti, comme avocat stagiaire après des études plus que laborieuses (comme son fils, proposé comme président du quartier de la Défense alors qu’il était en deuxième année de droit !).Élève du lycée Chaptal (8e arrondissement de Paris), qu’il quitte pour redoubler sa sixième au Cours Saint-Louis de Monceau situé rue de Monceau, dans le même quartier, Nicolas Sarkozy obtient un baccalauréat B en 1973. Étudiant à l’université Paris X Nanterre, il y obtient une maîtrise de droit privé en 1978. Deux ans plus tard, au terme de ses études universitaires, il obtient un certificat d’aptitude à la profession d’avocatavec la note de 10/20. Il a par ailleurs obtenu un DEA en sciences politiques, lors de la deuxième session, avec un mémoire sur le référendum du 27 avril 1969En septembre 1979, il entre à l’Institut d’études politiques de Paris section Pol.Eco.Soc. dont il sort non diplômé Selon Catherine Nay, cet échec est probablement dû à une note éliminatoire en anglais Après sa prestation de serment en 1981, il entre comme stagiaire et devient collaborateur dans le cabinet d’affaires de l’avocat Guy Danet .

0 Réponses à “Sarkozy sur le travail : pathétique, le « Mozart » de la politique”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol