• Accueil
  • > Fouquet’s : c’est fini pour Sarkozy, pas pour ses amis, les grands patrons !

Fouquet’s : c’est fini pour Sarkozy, pas pour ses amis, les grands patrons !

Fouquet’s : c’est fini pour Sarkozy, pas pour  ses amis, les grands patrons !

 

Le mea culpa de Nicolas Sarkozy sur la soirée du Fouquet’s suscite interrogation, ironie et doute. Déterminé à gommer son image de «président des riches», le candidat UMP a presque reconnu son «erreur», mercredi soir au 20 Heures de France 2.

 

 «Est-ce que vous regrettez cet épisode ?» lui demande David Pujadas. Comme embarrassé, le candidat UMP répond en bafouillant : «Mais bien sûr ! Si je.. Franchement, si c’était à… à refaire, je ne le re… je ne le repartirais, re, reviendrais pas dans ce restaurant puisque ça a été vraiment le feuilleton. J’aurai l’occasion d’en parler aux Français.»  Il a aussitôt minimisé le «péché originel» Le 6 mai 2007, au soir de sa victoire à la présidentielle, Nicolas Sarkozy avait réuni une cinquantaine d’invités au Fouquet’s, parmi lesquels les patrons Vincent Bolloré, Bernard Arnault, Martin Bouygues et Serge Dassault.  Problème, les salaires des amis de Sarkosy repartenet à la hausse après trois années de baisse s. Selon la société de conseil aux investisseurs institutionnels Proxinvest,  la rémunération totale moyenne d’un dirigeant du CAC 40 s’est élevée à 4,11 millions d’euros en 2010 contre 3 millions en 2009. Mais les numéros un des quarante premiers groupes français cotés n’ont pas encore retrouvé les sommets de 2006 (5,7 millions d’euros). Les présidents exécutifs des quatre-vingts sociétés cotées qui suivent celles du CAC 40, ont également bénéficié d’une progression de leur rémunération. Ils ont gagné en moyenne 2,08 millions d’euros. Soit une hausse de 31% par rapport à 2009. Seuls les numéros un des entreprises moyennes cotées ont accusé une baisse de 17% de leur rémunération annuelle tombée à 511 000 euros. Soit huit fois moins que celle d’un dirigeant du CAC 40.  Au hit-parade des présidents exécutifs les mieux payés en 2010, Jean-Paul Agon aux commandes de L’Oréal arrive en tête avec 10,70 millions. Il est suivi par Bernard Arnault (LVMH) avec 9,71 millions, Carlos Ghosn (Renault-Nissan) avec 9,67 millions, Bernard Charlès (Dassault Systèmes) avec 9,50 millions. Gilles Pelisson qui a quitté la présidence d’Accor en janvier 2011, arrive en cinquième position avec 9,20 millions dont 5 millions d’indemnités de départ. Le Fouquet’s c’est fini pour lui mais pas les gros salaires et les avantages fiscaux.

0 Réponses à “Fouquet’s : c’est fini pour Sarkozy, pas pour ses amis, les grands patrons !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol