• Accueil
  • > PSA Peugeot Citroën veut se rapprocher avec General Motors

PSA Peugeot Citroën veut se rapprocher avec General Motors

PSA Peugeot Citroën veut se rapprocher  avec General Motors

De plus en plus isolé face aux grands groupes, PSA cherche un nouvel allié, ce pourrait être GM en difficulté en Europe. Le constructeur français coopère déjà avec nombre de ses concurrents: avec l’allemand BMW pour les moteurs essence, l’italien Fiat et le turc Tofas pour les utilitaires légers, l’américain Ford pour les moteurs diesel, le japonais Mitsubishi pour les SUV et les véhicules électriques, le japonais Toyota pour les petites voitures et le français Renault pour les moteurs et les organes mécaniques. Pour le Financial Times en revanche, les négociations portent plus sur une coopération entre le français et la branche européenne de GM, Opel/Vauxhall, pour développer conjointement des moteurs, des systèmes de transmission et des véhicules qui seraient vendus sous leurs marques respectives.  Elles n’impliqueraient pas en revanche d’échanges de participations, selon les sources citées par le FT. Le groupe semble de plus en plus isolé face aux mastodontes du secteur, qu’ils se développent seuls comme GM, Toyota ou VW ou par des mariages comme Fiat-Chrysler ou Renault-Nissan. Les groupes les plus importants au monde : On assiste à une nouvelle étape dans la reconstruction d’un marché automobile mondial bouleversé par la crise après une décennie de forte croissance. Ainsi, dernièrement, d’autres opérations de coopération ont été mises en œuvre. Prise  de contrôle par Fiat de l’emblématique Chrysler , ou d fusion des allemands Volkswagen et Porsche , avec l’ambition pour le premier de devenir le leader mondial. D’autres cessions ont été opérées, comme la vente par General Motos (GM) de Saab à Skyper , ou celle de Volvo par Ford au Chinois Geely .  Les émergents ne sont plus seulement des marchés en plein boom : ils sont aussi devenus des prédateurs. En 2008, c’est l’indien Tata Motors qui avait marqué les esprits en rachetant la marque Jaguar-Land Rover à l’américain Ford et qui la restructure aujourd’hui. PSA Peugeot Citroën cherche aussi depuis longtemps des alliés. Avec Philippe Varin – spécialiste des fusions – aux commandes, la chasse est ouverte. PSA coopère déjà avec BMW sur les moteurs, mais le groupe a dit ne pas vouloir aller plus loin. La société s’est également associée à Mitsubishi , qui lui fournira 100.000 voitures électriques de type «i-MiEV», qu’elle commercialisera en Europe. La situation des constructeurs français apparaît nettement plus fragile. Le niveau de départ en termes de rentabilité est déjà nettement inférieur : pas de positionnement « premium » et une insuffisante présence sur les marchés porteurs, selon le cabinet d’études. L’avenir de l’industrie automobile mondiale passera par une mutualisation de certains coûts, via des rapprochements et des alliances. Les analystes sont tous d’accord. Le monde automobile l’a compris. «Il y aura peu d’acquisitions selon moi dans le secteur automobile, mais beaucoup d’alliances et de coopérations», estime Carlos Ghosn, le PDG de Renault, car elles «permettent de garder une identité propre, très importante pour les constructeurs». Le nombre d’alliances et de fusions-acquisition va augmenter durant les cinq prochaines années pour accroitre la compétitivité et la recherche.

Les grands groupes constructeurs

1. General Motors : 9,03 millions de véhicules
Le constructeur américain retrouve sa place de n° 1 cédé en 2008 à Toyota.

2. Volkswagen : 8,16 millions de véhicules
VW était déjà le n° 1 européen, le voici maintenant deuxième constructeur mondial avec une hausse de 14 % de ses ventes dans le monde.

3. Toyota : 7,95 millions de véhicules
Avec un recul de ventes de 8 %, Toyota  » chute  » à la quatrième place du classement mondial. Le tsunami du mois de mars lui aura coûté très cher.

4. Hyundai Motor (+Kia) : 6,6 millions de véhicules
Constructeur discret, mais (très) efficace, Kia complète le Top 5.

5. Ford : 5,7 millions de véhicules
En maintenant son chiffre de ventes au même niveau qu’en 2010, Ford reste parmi les grands !

6. Nissan : 4,67 millions de véhicules
Nissan a augmenté ses ventes de 14 %. Sans le tsunami japonais, on estime que le partenaire de Renault serait dans le top 3 des plus grands constructeurs automobiles dans le monde.

7. PSA Peugeot Citroën : 3,5 millions de véhicules
PSA a écoulé 3,5 millions de véhicules en 2011, un chiffre en baisse par rapport à 2010 de 1,5 %, mais qui permet au constructeur français de se maintenir dans le haut du  » panier « .

8. Honda : 2,91 millions de véhicules
Le japonais est le huitième constructeur mondial avec 2,91 millions de voitures vendues.

9. Renault : 2,72 millions de véhicules
Avec une légère hausse de ses ventes dans le monde, Renault sauve les meubles malgré un net recul en Europe.

10. Chrysler : 1,85 million de véhicules
L’américain clôt le top 10 des constructeurs mondiaux. Détenu à 58,5 % par Fiat, les ventes de Chrysler ont fait un bond de 20 % l’an passé, à 1,86 million de véhicules.

À noter que Renault-Nissan et AvtoVAZ, détenu à 25 % par Renault, équivalent à 8,03 millions de véhicules écoulés. L’ensemble serait numéro 3 au niveau mondial.

0 Réponses à “PSA Peugeot Citroën veut se rapprocher avec General Motors”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol