• Accueil
  • > Télécommunications : France télécom en baisse à cause de Free mais le consommateur gagnant

Télécommunications : France télécom en baisse à cause de Free mais le consommateur gagnant

Télécommunications : France télécom en baisse à cause de Free mais le consommateur gagnant

 

Le groupe a perdu au total 201.000 clients mobiles entre le début de l’année et le 15 février, soit 0,7% de son parc de 27 millions de clients en France, qui représente encore la moitié des ventes d’Orange et plus de 50% de son Ebitda total. France Télécom a abaissé sa prévision de dividende pour 2012 et différé sa promesse de rachats d’actions face à la guerre des prix déclenchée par le nouvel entrant Free Mobile sur le marché français de la téléphonie mobile. L’opérateur historique, qui a publié mercredi des résultats 2011 conformes à ses objectifs, prévoit cette année de donner la priorité à la préservation de son bilan dans un contexte de dégradation plus marquée que prévu de la conjoncture économique. « 2012 est l’année la plus difficile pour nous », a déclaré le directeur financier Gervais Pellissier lors d’une conférence téléphonique, en estimant que le groupe pourrait toucher un point bas cette année avant un possible rebond en 2013. »Nous n’imaginons pas que la guerre des prix soit très longue en France. On s’est mis à un niveau de prix qui est extrêmement bas », a-t-il souligné. Free a fait une entrée fracassante sur le marché de la téléphonie mobile le mois dernier avec deux offres à prix cassés, obligeant ses concurrents en place à revoir en baisse les tarifs d’une partie de leurs offres pour tenter d’empêcher un exode de leurs abonnés. Alors que le groupe dirigé par Xavier Niel n’a pas encore communiqué le nombre de ses nouveaux abonnés mobiles, France Télécom a précisé pour sa part avoir constaté une hausse de 15 à 20% des demandes de résiliation, dont moins de la moitié (40%) en vue d’une migration chez le quatrième entrant. Sur l’ensemble de l’exercice 2011, le groupe a dégagé un chiffre d’affaires de 45,28 milliards d’euros, contre 45,27 milliards attendus en moyenne selon Thomson Reuters I/B/E/S. L’Ebitda retraité s’est établi à 15,083 milliards, donnant une marge de 33,3%, en repli limité de 1,1 point, grâce, notamment, à la résistance affichée par les activités en France, en dépit de pressions déjà accrues sur les prix, la plupart des opérateurs ayant anticipé dès l’an dernier l’arrivée de Free. Le groupe a ainsi vu sa part de conquête dans le haut débit remonter à 30,5% en 2011 grâce au succès de ses offres « quad play » Open qui totalisaient 1,2 million de clients en fin d’année dernière. Conclusion : France Telecom a souffert mais compte tenu de son Etbida (cash-flow brut ou résultat avant impôt) en 2011 est restée particulièrement rentable. Sans doute du fait de tarifs prohibitifs en regard des services réellement rendus. La donne a changé et c’est tant mieux pour le consommateur. Il était temps.

 

0 Réponses à “Télécommunications : France télécom en baisse à cause de Free mais le consommateur gagnant”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol