• Accueil
  • > Le président de la République grecque renonce à son salaire, en France aussi ?

Le président de la République grecque renonce à son salaire, en France aussi ?

Le   président de la République grecque renonce à son salaire, en France aussi ?

 

 

Le  président de la République grecque, Carolos Papoulias, a décidé de renoncer à son salaire. «Le président de la République m’a demandé, en tant que ministre des Finances de mettre en œuvre toutes les procédures adéquates pour qu’il renonce à son salaire», a annoncé mercredi le ministre des Finances, Evangélos Vénizélos, à l’issue d’une rencontre avec le chef de l’Etat.  Le ministre a salué «un geste très important et très symbolique à l’heure où le peuple grec doit supporter des sacrifices».  Le nouveau plan de sauvetage du pays, de 230 milliards d’euros, qui attend le feu vert de la zone euro pour sa mise en application, comprend un nouveau train de mesures de rigueur de plus de 3 milliards pour 2012. Une grande partie concerne des baisses des salaires et des retraites. Le salaire minimum doit notamment baisser de 22%, à 586 euros brut sur 14 mois, tandis qu’une réduction de 10% est prévue pour les retraites complémentaires. Des réductions pourraient également affecter les salaires des régimes spéciaux. Les Grecs ont déjà subi lors du premier prêt accordé au pays en 2010 une baisse de 25% des salaires dans la fonction publique et 10% dans les retraites accompagnée de la hausse des taxes et de la suppression des organismes publics. Il paraît peu vraisemblable que le président de la République française fasse de même.  Certes la situation n’est pas aussi dramatique qu’en Grèce mais  il serait symbolique que les élites participent à l’effort demandé à tous. A titre indicatif les patrons du CAC 40 gagne en moyenne 350 000 euros mensuels pour 1 800 pour un ouvrier ; Nicolas Sarkozy a fait augmenter son salaire de de 140% du salaire du président de la République a été transmise au rapporteur de la mission budgétaire Pouvoirs publics à l’Assemblée. Cette réévaluation de la rémunération de Nicolas Sarkozy, à plus de 240 000 euros mais annuels. Le dernier président français à s’être « augmenté » était le général de Gaulle, selon Europe 1. « Toutefois, il payait les dépenses courantes, électricité, taxe d’habitation, costumes… Contrairement à ses successeurs pour lesquels ‘salaire’ était égal à ‘argent de poche’ », précise la radio.

0 Réponses à “Le président de la République grecque renonce à son salaire, en France aussi ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol