• Accueil
  • > Le pitoyable référendum de Sarkosy sur le chômage

Le pitoyable référendum de Sarkosy sur le chômage

Le pitoyable référendum de Sarkosy sur le chômage

 

Sarkozy propose un pitoyable référendum sur le chômage.». Passé « quelques mois », tout chômeur « sans perspective sérieuse de reprise d’emploi devra choisir une formation qualifiante » dans un des « secteurs d’avenir créateurs d’emplois », que définirait un comité comprenant des chefs d’entreprise et des syndicalistes. A l’issue de cette formation, « le chômeur serait tenu d’accepter la première offre d’emploi correspondant au métier » qu’il viendrait d’apprendre. S’il refusait le poste ou la formation, il serait radié de Pôle emploi et perdrait donc ses droits à indemnisation. Faute d’entente entre les partenaires, la question devrait l’objet d’un référendum. Première observation, pourquoi annoncer cela maintenant alors que Sarkozy a eu 5 ans pour agir contre le chômage. Deuxième observation, proposer une formation qualifiante devrait être la pratique courante faute d’emploi. Il suffit que pôle emploi fasse son travail. On souhaite bien du plaisir aux partenaires sociaux pour définir les définir les secteurs d’avenir créateurs d’emplois tellement la plupart des filières sont plombées par la fiscalité. Enfin proposer de radier les chômeurs dés la première proposition d’emploi refusée relève de l’hypocrinie et de la manipulation. Il ya des chômeurs qui profitent du système d’indemnisation de l’Assedic, c’est indiscutable mais la masse des chômeurs ne demandent qu’une chose : un emploi. Pole emploi qui a proposé un emploi de stripteaseuse à un comptable de 54 ans paraît mal qualifiée pour appliquer cette mesure d’’adéquation entre la formation qualifiante et l’emploi. C’est évidemment une démarche pitoyable, cynique et démagogique de la part d’un candidat pas même certain d’être qualifié au premier tour. Autant proposer un référendum plus simple «  pour ou contre le chômage ». Il y a certes d’énormes progrès à faire en matière de formation et de gestion des offres d’emplois. Cela devrait se faire ; on ne le fait pas parce que nous sommes engluées dans l’immobilisme de l’appareil d’Etat (Pole emploi inutile, formation permanente détournée de son objet, gestion ubuesque des droits des chômeurs etc.). Finalement une proposition inique d’un candidat aux abois.

0 Réponses à “Le pitoyable référendum de Sarkosy sur le chômage”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol