• Accueil
  • > Il n’y aura pas de croissance du PIB au premier trimestre 2012 d’après la Banque de France

Il n’y aura pas de croissance du PIB au premier trimestre 2012 d’après la Banque de France

Il n’y aura pas de croissance au premier trimestre 2012 d’après la Banque de France 

 

 On connait la tendance de la Banque de France à gonfler un peu les prévisions économiques ; cela signifie qu’en réalité que la France sera plus proche de la récession que de la stagnation. La Banque de France (BdF) prévoit une croissance nulle de l’économie française au premier trimestre 2012, selon sa première estimation annoncée mercredi dans un communiqué. En janvier, l’activité industrielle a « très légèrement progressé d’après les chefs d’entreprise interrogés », a relevé l’établissement, soulignant que les prévisions « tablent sur un maintien de l’activité pour les prochaines semaines ».  Le taux d’utilisation des capacités de production est « quasi-stable, en-deçà de son niveau moyen de longue période », et les carnets de commandes « sont restés proches du niveau normal, en lien avec une légère progression des nouvelles commandes », a-t-il poursuivi.  Les stocks de produits finis « se sont maintenus proches du niveau désiré » et les prix de ces produits « ont poursuivi leur léger accroissement », selon la Banque de France.  En ce qui concerne les services, la BdF précise que « les prévisions sont orientées vers une stabilité de l’activité à court terme » après avoir constaté en janvier un « ralentissement » de la progression « du fait d’une baisse dans le travail temporaire et les activités informatiques ».  Les effectifs « se sont stabilisés dans l’ensemble » et les prix « ont marqué une pause dans leur progression », a-t-elle relevé. Cette prévision est à mettre en relation avec celle du FMI.. Comme toutes les institutions de prévisions, chaque mois ou presque, les pronostics sont revus à la baisse. Le Fonds Monétaire International ne fait pas exception, il n’est pas très optimiste pour la zone euro cette année.  Le Fonds prévoit une contraction du PIB de la zone euro de 0,5% cette année, dans le cadre de ses nouvelles prévisions q, alors que sa précédente prévision datant de septembre faisait état d’une croissance de 1,1%.Pour redonner quand même le moral, le FMI prévoit une reprise avec une croissance de 0.8% en 2013. Autant dire une stagnation par rapport à 2011 car les 0.8% d’augmentation de croissance sont certainement surestimés. Les prévisions de croissance en Allemagne et en France ont été drastiquement revues en baisse par le FMI à 0,3% et 0,2% cette année contre 1,3% et 1,4% auparavant, toujours selon l’Ansa. Sous l’effet en particulier de la récession en zone euro, le Fonds a révisé en baisse sa prévision de croissance mondiale pour cette année à 3,3% contre 4% en septembre, toujours selon l’Ansa. En 2013, la croissance mondiale devrait être de 4%. Les perspectives sont également moins favorables pour les économies émergentes dont la croissance devrait s’élever à 5,4% cette année contre une précédente prévision de 6,1%. La Chine devrait en particulier enregistrer une croissance de 8,2% contre une prévision de 9% en septembre. Toutes se prévisions sont indicatives car personne ne peut mesurer les effets de la crise systémique tant pour 2012 qu’au delà. Pour résumer, le FMI prévoit 0.2% de croissance du PIB en 2012 pour la France et la Banque de France estime que ce sera la stagnation au premier trimestre. Le pronostic le plus vraisemblable c’est sans doute la stagnation voire une légère récession

 

 

0 Réponses à “Il n’y aura pas de croissance du PIB au premier trimestre 2012 d’après la Banque de France”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol