La note de la France abaissée par l’agence Egan Jones

Par suite de bugs fréquents merci de consulter l’intégralité des infos sur le site

http://www.transportsociete.fr/

     

La note de la France abaissée par l’agence Egan Jones  La dégradation de la note française par l’agence américaine Egan Jones n’aura pas l’impact médiatique d’une éventuelle dégradation par les trois grandes agences Standard and Poor’s, Moody’s et Fitch. Pour autant, elle n’en constitue pas moins un sérieux avertissement ; cette nouvelle dégradation de l’Agence Egan Jones (elle avait dégradé la France une première fois en juillet) place la France 5 crans en dessous des trois grandes agences déjà citées. Cette fois il ne s’agit pas d’une erreur comme celle de SP ; SP avait  diffusé une information concernant la perte du triple A de la France. Une erreur curieuse car elle s’est produite alors que le spread avec l’Allemagne avait atteint un niveau record. Un tel écart signifie en clair que le triple A est déjà perdu. « Ne nous faisons pas d’illusion: sur les marchés, la dette (française) n’est déjà plus AAA », estiment de nombreux experts. Ce n’est pas non plus un hasard si Moody’s mis sous surveillance la perspective « stable » de la note française afin de vérifier si elle était toujours justifiée, au vu de la dégradation de la situation économique du pays. On voit donc mal derrière quelle erreur technique on pourrait s’abriter notamment chez  son émetteur SP ; de toute manière ce triple A est déjà obsolète dans les faits. Cela d’autant plus que la deuxième révision budgétaire pour 2012 l’est également La croissance réelle – si rien ne s’aggrave, ce dont personne n’est certain- ne sera qu’égale à qu’au tiers  de la croissance sur la quelle est fondée la deuxième révision budgétaire. Pas étonnant que trois jours seulement après (1% prévu par le gouvernement, 0.3% prévu par l’OCDE). Son adoption, la France ait fait l’objet d’une mise en garde de la commission européenne afin que les objectifs de déficits soient tenus. Cette fois, pas d’erreur technique, c’est un avertissement nourri par le doute que les engagements français ne pourront pas êtres respectés.  L’agence Egan Jones dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas à savoir que les promesses de maitrise de la dette publiques française sont illusoires. Egan-Jones a constaté une « tendance désastreuse et le pire est encore à venir ». sont illusoires. L’agence prévoit une dette publique de l’ordre de 100% du PIB en 2011, environ 110% en 2012 et 117% en 2013. On pourra vérifier aujourd’hui jeudi 1er décembre, l’évolution des taux d’intérêt avec l’émission de l’emprunt français.il y a fort à parier que le spread avec l’Allemagne ne va guère s’améliorer même si vraisemblablement les souscripteurs seront encore nombreux. 

0 Réponses à “La note de la France abaissée par l’agence Egan Jones”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol