Recul du climat des affaires en novembre

 Par suite de bugs fréquents merci de consulter l’intégralité des infos sur le site

http://www.transportsociete.fr/

Recul du climat des affaires en novembre  Depuis juillet, l’indice du climat des affaires a perdu 16 points avec une aggravation significative depuis septembre. « Le climat a commencé à se détériorer au début de l’été dans la zone euro, alimenté par la crise des dettes souveraines, rappelle Sandrine Duchêne, chef du département de la conjoncture à l’Insee. Un climat d’attentisme s’est alors installé et s’est transmis à l’économie réelle. Plusieurs indicateurs macroéconomiques témoignent désormais du retournement conjoncturel à l’œuvre en France et dans la zone euro. » L’industrie est surtout touchée par le tassement de l’activité en particuliers les l’industrie de biens d’équipements. C’est la confirmation de la baisse des commandes et de la perte de confiance des chefs d’entreprises. Après avoir bien résisté durant l’été, la production manufacturière a baissé de 1,6 % en septembre. Ce qui pourrait bien constituer une rupture de tendance. Presque tous les secteurs sont concernés par le repli. La baisse est forte (- 2,8 %) dans les biens d’investissement, signe que les entreprises freinent sur leurs projets. Elément nouveau en novembre, la crainte sur les perspectives générales de l’industrie fait désormais nettement chuter les perspectives d’activités personnelles de production, « pointant vers un recul de la production manufacturière dans les prochains mois », indique Exane. Plus inquiétant encore les restrictions de crédit aux entreprises ; On note en effet que les conditions d’octroi se durcissent tant vis-à-vis des entreprise que des particulier. En cause évidemment la crise financière qui contraint les banques à restructurer leurs bilans. La recapitalisation nécessaire face aux risques découlant des engagements dans les pays périphériques amène les banques à réduire les voilures et à diminuer les risques ; or compte tenu de la réduction générale de l’activité, de sérieux problèmes de trésorerie vont se poser à certaines entreprises surtout dans des secteurs, comme le transport et la logistique par exemple,  où le taux de rentabilité est déjà structurellement faible. Bon nombre de PME ne pourront résister à une situation de quasi crédit Crunch. Pas étonnant dans ces conditions que la création d’emplois soit à peu près nulle au cours du troisième trimestre et qu’elle soit même dans le rouge au quatrième. Le chômage mécaniquement en hausse de ce fait ne va pas contribuer à améliorer la confiance ni de ceux qui disposent de pouvoir d’achat pour consommer mais qui préfèrent l’épargne de précaution (voir l’évolution des comptes d’épargne), ni bien sûr de ceux qui perdent leur emploi. 

0 Réponses à “Recul du climat des affaires en novembre”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol