La France mauvais élève de l’euro voit son triple A contesté

La France mauvais élève de l’euro voit son triple A contesté

 

Il est évident que le triple A de la France dévient davantage un symbole politique qu’une réalité.  Dans les faits ce triple A est déjà perdu si l’on s’en tient à l’évolution des taux d’intérêt. Sur le marché de la dette, la France et l’Allemagne sont déjà traitées différemment: l’écart entre les deux pays s’est élevé lundi soir 14 novembre 2011 à 164,8 points, plus très loin du record de 170 points atteint la semaine dernière. Avec un triple A, la France devrait être plus proche de l’Allemagne, des Pays-Bas ou de la Finlande, les pays jugés vertueux au sein de l’Union monétaire, bénéficiant d’un triple A attribué par les agences de notation. La France est en queue de peloton bien le classement des pays qui « bénéficient » du triple A et aussi en queue de peloton de l’ensemble de la zone euro. »Parmi les six pays bénéficiant d’un triple A au sein de la zone euro, la France a obtenu la plus mauvaise note selon l’étude » Euro Plus Monitor, qui place Paris en 13e position sur les 17 pays de la zone euro. « Les résultats sont trop médiocres pour un pays qui veut rester en tête », indique l’étude. La situation économique de la France est difficilement compatible avec la notation triple A sur sa dette, estime l’étude qui classe le pays en queue d’un classement évaluant l’état de santé des membres de la zone euro en pleine crise de la dette. »Il faudrait tirer la sonnette d’alarme pour la France », souligne ce rapport de la banque allemande Berenberg et du centre d’études européen The Lisbon Council, qui publie ce baromètre intitulé Euro Plus Monitor. Selon cette étude qui prend en compte notamment la croissance, la compétitivité et la soutenabilité de la dette, la santé générale de la France la place entre l’Espagne (12e) et l’Italie (14e), deux pays qui sont actuellement dans le viseur des marchés et des agences de notation, signe que la France est elle aussi menacée par une contagion de la crise de la dette. Par conséquent, maintenir la France en tête des économies européennes demande des réformes importantes, avant les élections présidentielles, note le rapport, qui prédit sinon un dérapage important de la France vis-à-vis de l’Allemagne. Ces réformes doivent nécessairement intervenir avant le début 2012, date à laquelle devrait se prononcer sur la suppression possible du triple A français. De toute évidence, le bricolage budgétaire (voir article) ne suffit plus à convaincre.

0 Réponses à “La France mauvais élève de l’euro voit son triple A contesté”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol